Actualité

Azannaï : « le pouvoir de la rupture est dans une impasse politique... », selon l'ancien ministre

L’investigateur 24/04/2021 à 18:01

Ce samedi 24 avril, à travers un post sur sa page facebook, l’ancien ministre délégué auprès du président de la république chargé de la défense nationale, Candide Azannaï est revenu à nouveau à la charge.

Visiblement, Candide Azannaï, président de la « Résistance nationale » ne baisse pas la garde. A l’en croire, le pouvoir en place est un cul-de-sac.
Dans son post de ce jour, l’ancien député a fait allusion à la déclaration des droits de l’homme et avec un « NO COMMENT » qui sonne comme une exclamation.

Candide Azannaï a écrit : « NO COMMENT.
DÉCLARATIN DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN ( 1793 ) ». Poursuivant, il renchérit : « Le pouvoir illégitime, hors délai, auto-proclamé, minoritaire et impopulaire dit de la rupture est dans une impasse politique sans précédent.

Lire aussi : Bénin  : Talon réélu par K.O avec 86,37 %, selon les résultats provisoires de la CENA

Ce pouvoir n’ira nulle part ; le reste n’est qu’une fuite en avant ». En effet, le président du parti Restaurer l’Espoir qui prône une résistance pacifique est toujours dans la logique d’une victoire. Certes l’élection du dimanche 11 avril consacre le président Patrice Talon vainqueur avec 86,67% des suffrages exprimés, mais son ancien ministre pense que la victoire est plutôt de son côté avec sa philosophie de "Résistance nationale". « Au devoir de résistance totale, Peuple debout jusqu’à la Victoire. », a ajouté Candide Azannaï.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook