Actualité

Bénin : Corentin Kohoué fait des révélations sur l’incestueux mariage scellé avec Irenée Agossa

L’investigateur 14/10/2021 à 09:28

Sans réaction depuis quelques mois, l’ancien préfet du Mono-Couffo, Corentin Kohoué candidat à la dernière élection présidentielle, vient de mettre les pieds dans le plat. Il a profité d’une sortie médiatique pour révéler les dessous du mariage incestueux, à l’origine du duo de Restaurer La Confiance (RLC).

Profitant d’un entretien accordé au journal Le Matinal, ce mardi 12 octobre 2021, il a confondu ses détracteurs qui lui accordaient au bénéfice de son silence, une retraite politique.

| Lire aussi : Conseil des ministres : les grandes décisions de ce mercredi 13 octobre 2021

Abordant la question relative au duo qu’il a formé au nom du parti Restaurer La Confiance avec Irénée Agossa, il n’a pas porté de gants. Interrogé par le quotidien Le Matinal, l’ancien préfet a reconnu que son duo a été formé à quelques semaines de l’échéance par la force des choses. Il le compare à un mariage du 16eme siècle arrangé : "Les duos que nous avons constitués pendant les élections présidentielles ressemblent au mariage du 16ème siècle dont les couples se découvrent devant le maire et le curé, le jour du mariage", a-t-il indiqué.

| Lire aussi : Bénin : l’Ong Foyer d’Amour sensibilise sur la Covid-19 dans les palais royaux, couvents et églises

Plongé dans un silence sans précédent, Corentin Kohoué a martelé qu’il n’est pas politiquement à la retraite, mais qu’il a préféré reculer afin de mieux sauter : « Je ne suis pas encore fatigué. Celui qui m’a amené en politique est toujours en politique. Pourquoi voulez-vous que j’aille à la retraite. Amoussou Bruno est toujours là. Alors pourquoi les gens pensent que moi je dois aller à la retraite ?", a-t-il confié avant de poursuivre :" Irénée et moi, on ne se connaissait pas outre mesure. Ce n’est pas parce que je ne suis pas avec Irénée que j’ai pris une retraite politique. Si pour lui ne pas aller avec son RLC, c’est allé à la retraite, tant mieux », a-t-il déclaré. Mais il n’a pas précisé sa prochaine destination ni opiné sur ce qui l’oppose à son colistier Irenée Agossa.

| Lire aussi : Bénin : liste des recteurs, et doyens des facultés des universités nommés en Conseil des ministres

Sa sortie a jeté d’émoi au sein des militants de RLC et tout porte à croire que la participation du duo à la présidentielle a été forcée par une main invisible. Ancien membre du parti Les Démocrates suspendu, Corentin Kohoué cherche une nouvelle destination.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook