Actualité

Bénin : Nicéphore Soglo. Son silence, « la terre promise », que s’est-il passé ?

L’investigateur 6/06/2021 à 11:10

Désormais discret et muet comme une tombe, l’ancien président du Bénin, Nicéphore Soglo est recherché. Pas parce qu’il est impliqué dans les violences préélectorales, mais par ses laudateurs qui attendent en vain la concrétisation de l’une de ses promesses.

Où est passé le très loquace, ancien président de la République, Nicéphore Soglo ? Cette question en effet, des Béninois se la posent. Très en verve pendant le premier quinquennat de Patrice Talon, Nicéphore Soglo en disgrâce avec le pouvoir de Cotonou, ne se donnait plus de limite pour exprimer son exaspération. A chacune de ses sorties, à travers des propos exagérés doublés d’injures publiques, le premier président de l’ère du Renouveau Démocratique ne s’empêchait plus de pourfendre le régime de la Rupture et son premier responsable. A en croire le Vice-président du Forum des anciens chefs d’Etat d’Afrique, formé à Maputo sous le leadership de Nelson Mandela, la gestion du pays est aux antipodes de ses attentes. Se basant sur une gestion qu’il estime peu orthodoxe, toute appréciation contraire à celle des soutiens du président de la République, Nicéphore Soglo a régulièrement promis de manière tacite, le départ de Patrice Talon du pouvoir en avril 2021. A travers cette expression « terre promise », propre à lui, il a prophétisé une sanction contre Patrice Talon dans les urnes. Oubliant que le compétiteur-né est futé et averti pour avoir vécu, des décennies durant aux côtés des politiques, Nicéphore Soglo a tôt fait de vendre la peau de l’ours sans l’avoir tué.
En vérité, la « terre promise » caricaturée par Hercules au cours de ses sorties ou à travers des communiqués n’est rien d’autre que le départ de Patrice Talon du pouvoir en avril 2021. Oubliant que l’ex-magnat du coton a plus d’un tour dans son sac, l’ex-premier ministre du Bénin des années 90, s’est enfin rendu compte qu’il a tiré des plans sur la comète. Refroidi par la tournure des événements sur fond du K.O réalisé par « AGBON NON », Nicéphore Soglo a dû donner sa langue au chat. Pendant ce temps, des détenus de Ouidah, Missérété, Porto-Novo, Cotonou espèrent ses communiqués pour titiller l’homme de la Marina et ses soutiens.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook