Actualitlé

Bénin. Soglo engueule Koovi au téléphone depuis Abeokuta,voici les détails

L’investigateur 6/03/2022 à 13:42

Depuis le Nigeria où il séjourne dans le cadre des manifestations organisées pour célébrer les 85 ans de l’ancien président Olusegun Obasanjo, l’ancien président du Bénin Nicéphore Soglo a eu des échanges téléphoniques avec Bertin Koovi. Toujours narcissique Hercule en a profité pour invectiver son interlocuteur.

Les échanges au téléphone entre l’ancien président Nicéphore Soglo et l’ex-président de l’Alliance Iroko, Bertin Koovi font le tour des réseaux sociaux. En vérité à écouter les deux, le sujet qui les oppose est sans doute la vision de l’ancien président Nicéphore Soglo qui soutient que le Nigeria reste l’élément moteur pour le décollage de l’Afrique de l’ouest. Ce que ne partage pas Bertin Koovi pour qui le voisin de l’Est n’est pas conscient de ce rôle que lui attribue le premier président de l’ère du Renouveau démocratique.

| Lire aussi : Nigeria : l’ancien président Nicéphore Soglo royalement accueilli à Abéokuta

Et, justement c’est ce qui a irrité son interlocuteur au bout du fil. "Tais-toi. Toi tu n’es rien dans ce qui se met en place et tu ne sais pas ce qui se fait..., Moi je t’ai fait l’amitié de t’appeler.....", a dit l’ancien président Nicéphore Soglo qui a haussé le ton à un moment de leur conversation. Malgré ce pan de son intervention synonyme d’intimidation Bertin Koovi est resté droit dans ses bottes pour maintenir son questionnement à savoir "est-ce que le Nigeria est conscient de son rôle pour le décollage de l’Afrique de l’Ouest" ? Jamais l’ancien maire de Cotonou ne répondra à cette question. Pour l’ancien fonctionnaire de la banque mondiale, si l’ancien président sud-africain Nelson Mandela qu’il a toujours vénéré a pu "libérer l’Afrique de l’esclavage, celui qui recolle les morceaux s’appelle Obasanjo"

| Lire aussi : Médias  : l’Ambassade des USA appuie l’Investigateur en équipements numériques de haut standing

Revenant sur la cérémonie liée à l’anniversaire de son hôte au Nigeria, il a décrit le chronogramme concocté dans le cadre des manifestations. Pour dire qu’il est appelé à clôturer le cérémonial et que le président rwandais Paul Kagame, lui aussi de la partie, doit ouvrir le bal à travers son intervention.

| Lire aussi : Maladie de Daagbo : « … la chair dans laquelle dieue travaille a besoin de repos », selon l’église

Par ailleurs le président Nicéphore Soglo imbu de sa personne est revenu sur ses prouesses à la tête du Bénin à une periode où l’économie était à terre.
Rappelons que vers la fin de leur conversation le ton a baissé et Bertin Koovi a émis le souhait que Nicéphore Soglo et son ami Olusegun Obasanjo du Nigeria qui ont "un certain âge et un âge certain", passent le témoin en douce à la jeunesse.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook