Actualité

Bénin : des enseignants écrivent à Talon. Voici ce qu’ils revendiquent

L’investigateur 17/12/2020 à 15:47

Des enseignants, tous des Agents Contractuels de l’Etat (ACE), de la promotion 2008, ont écrit une lettre ouverte au Président de la République, Patrice Talon ce lundi 07 décembre 2020. Lire leur revendication.

Lettre ouverte à Son Excellence,
Monsieur le Président de la République,
Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.

Excellence monsieur le Président de la République,
Permettez-nous de vous témoigner toute notre gratitude pour les efforts que votre gouvernement et vous-même déployez pour satisfaire au mieux les aspirations des travailleurs béninois en général et des enseignants du secondaire en particulier. Vous avez, en si peu de temps, réalisé de très grands exploits. Les grands chantiers en cours de réalisation un peu partout dans le pays et surtout le payement des rappels, la validation et la publication en grand nombre d’actes de reclassement et d’avancement des enseignants du secondaire en sont de parfaites illustrations.

Lire aussi : Frontières nigérianes : Quelques usagers se prononcent après la réouverture

Les nombreuses diligences, marque de votre fort sens du patriotisme ont transformé la vie de beaucoup de foyers qui, jadis, vivaient dans la précarité. Les enseignants en sont fiers et vous en sont reconnaissants.
Cependant nous souhaitons par la présente lettre, Excellence Monsieur le Président de la république, attirer votre attention sur notre cas. Nous sommes, en effet, une centaine de professeurs reversés de la promotion 2008. Quoiqu’ayant régulièrement achevé notre formation dans les différentes Ecoles Normales Supérieures (ENS), nous ne bénéficions pas encore des avantages liés à ces opportunités qui nous sont offertes. Et pour cause, nous ne disposons pas des arrêtés de mise en formation avec lesquels nous pourrions constituer nos dossiers de reclassement. Ainsi, sans aucun avancement, nous traînons depuis douze(12) ans le même salaire. En effet, la publication des arrêtés mettant en formation les ACE reversés de la promotion 2008, a été truffée d’erreurs portant sur les renseignements relatifs à la centaine d’agents concernés. Nous souhaiterions préciser que ces erreurs sont le fait des agents des services chargés du traitement de nos dossiers.

Lire aussi : Yayi  : son parti, Les Démocrates défie l’Union Progressiste de Amoussou

Malgré, l’engagement des autorités compétentes pour connaître des corrections afférentes, cette situation perdure. Toutes nos tentatives pour rentrer dans nos droits sont jusqu’à ce jour vaines. Notre frustration est grande et se double d’une inquiétude légitime : l’Ecole Normale Supérieure de Porto-Novo qui doit nous délivrer les décisions d’admission définitive et les attestations de diplôme a fixé un dernier délai qui vient à terme en Décembre 2020.

C’est pourquoi, Excellence Monsieur le Président de la République, comptant sur votre promptitude à faire diligence pour les situations comme la nôtre, nous nous tournons vers vous en dernier recours pour implorer votre indulgence. Dans l’espoir d’une suite favorable, veuillez recevoir Excellence Monsieur le Président de la République la marque de notre profonde gratitude.

Fait à Cotonou, le 07 décembre 2020
Collectif des professeurs ACE reversés de la promotion 2008 ayant des problèmes d’arrêté de mise en formation



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook