Présidentielle 2021

Bénin, fin de la lune de miel entre Me Adrien Houngbédji et Patrice Talon ?

L’investigateur 20/09/2020 à 21:29

Soutien du candidat Lionel Zinsou à la présidentielle, le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) a jeté son dévolu sur la mouvance de Patrice Talon, une fois les élections de 2016 terminées. Naguère président de l’Assemblée nationale, le mariage entre Me Adrien Houngbédji et Patrice Talon était perçu comme l’époque du Changement où Boni Yayi avait fait de l’hémicycle, la caisse de résonance de la Marina, sous Mathurin Coffi Nago.

C’est en effet la lecture faite par le citoyen lambda compte tenu de la gestion du parlement sous Me Adrien Houngbédji. Les lois votées avec une célérité sans précédent et les accointances entre Adrien Hongbédji du Prd et Patrice Talon, président de la République sont perçues comme cette idylle entre Boni Yayi et Mathurin Coffi Nago à l’époque.

Seulement, il y a eu de l’eau, en cours de chemin dans la gaz dès l’avènement du système partisan. Collaborateur jusqu’à un niveau, le Prd refusa de fondre dans d’autres ensembles pour ainsi dire, afficher sa volonté de garder son identité de parti politique.

Lire aussi : Mairie de Cotonou : le maire et son conseil adoptent le collectif budgétaire


Les conséquences d’un entêtement

Le prix à payer par Me Adrien Houngbédji et ses militants, est qu’ils n’iront pas aux élections législatives. Pire, la participation aux communales ne leur concéda aucun élu local. Et pour vider leur vessie, ils profiteront des manifestations organisées dans le cadre de la célébration du 30 ème anniversaire du parti du Renouveau Démocratique (PRD) pour se faire entendre. Aucune orientation du Prd alors que les élections présidentielles s’approchent.

Mais à dire vrai, on imaginait déjà, la possible fin de la lune de miel entre le parti du Renouveau Démocratique (PRD) et la mouvance présidentielle. Certes, Me Adrien Houngbédji, selon certains observateurs, s’est accroché au navire du Nouveau Départ malgré les coups reçus. Mais à travers une lecture croisée du discours lu au 30ème anniversaire du parti, on a le pressentiment que les dirigeants ont compris qu’ils sont désormais le « malaimé » de la mouvance. Mieux, dans les résolutions prises et non encore destinées au public, le parti de Me Adrien Houngbédji n’est plus, compte tenu du traitement à lui réservé, d’accord avec Patrice Talon et sa mouvance, renseignent de crédibles sources.

Lire aussi : Faits Divers : Bénin, un directeur d’école condamné pour viol, déchu de son poste

Au Prd désormais, on aperçoit les coups reçus comme une volonté manifeste de la mouvance, de légaliser le départ des TCHOKO-TQCHOKO des grands ensembles qui soutiennent Patrice Talon.
Selon nos sources, le Prd tiendra son conseil national et son congrès extraordinaire courant novembre-décembre 2020 pour analyser les recommandations et la résolution de l’Université de vacances 2020. Période au cours de laquelle le parti prendra une décision dans la perspective de 2021.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook