Actualité

Bénin : l’opposition au régime en place s'accuse et se détruit

L’investigateur 25/02/2021 à 17:46

Réduite à sa portion congrue, l’opposition au Bénin perd du terrain à quelques encablures des élections présidentielles du 11 avril.

Le moins qu’on puisse dire, et au regard des rapports de force, les stratégies de l’opposition peinent à prendre. Certes beaucoup parlent d’infiltration dans ses rangs, mais les analystes parlent plutôt des actions non coordonnées.

Lire aussi : Madougou  : la candidate recalée des Démocrates, désormais sur 02 fronts

Ce qui à l’évidence, dénote des problèmes d’égo et de leadership. Conclusion, la mayonnaise ne prend pas. Cette déduction faite après constats, est partagée par un jeune de l’opposition, Abib Ahandési qui a posté un message sur la page facebook de l’ancien député Guy Mitokpè. Dans ledit post il exprime son désarroi au regard de ce qui se passe au sein des membres de l’opposition au régime en place. A l’en croire, sous l’ancien régime il y a eu les mêmes comportements de certains acteurs.

« …sous Yayi Boni, nous avons fait l’opposition et sous cette opposition, il y avait des infiltrés », répond celui qui est appelé le Révolutionnaire. Par la suite il rajoute : « au sein de la mouvance, il y a également des infiltrés aussi ; c’est normal et c’est ainsi dans le monde entier, c’est le jeu politique ».
Son constat est fondé d’autant plus que tout ce qui a été mis en place a volé en éclats. « Notre réel problème, c’est la désunion, la jalousie et la méchanceté et les questions d’intérêt personnel », reconnaît-il.

Lire aussi : Trouble à l’ordre public  : le gouvernement prévient ceux qui appellent à l’insurrection populaire

C’est le cas par exemple du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD), mise sur les fonts baptismaux le 13 janvier et qui n’a duré que le temps d’un feu de paille.
Ce fameux front n’a tenue que quelques jours. La preuve les partis qui le constituent n’ont pas pu s’unir derrière un seul DUO pour les élections présidentielles. Pendant que Les Démocrates proposaient le DUO Réckya Madougou-Patrick Djivo, leurs alliés du FRD ont misé sur le DUO Joël Aïvo-Moïse Kérékou. En bref, tout a été sens dessus dessous. Et si la mouvance pour le moment déroule son plan, cela est dû à une action non coordonnée de l’opposition.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook