Actualité

Bénin : la Cour constitutionnelle se prononce sur la mort de l’étudiant Théophile Djaho, demain

L’investigateur 30/11/2020 à 18:21

Tombé sous les balles le 24 mars 2020, l’étudiant Théophile Djaho a été inhumé sans que les responsabilités de soient situées. Habib Ahandessi a saisi la Cour constitutionnelle pour qu’elle se prononce sur le dossier. Ce mardi, Joseph Djogbenou et ses pairs vont s’y pencher.

Enfin, la Cour constitutionnelle va se pencher sur un dossier qui focalise toutes les attentions demain mardi 1er décembre. Saisie par un recours le 02 novembre dernier, la Cour a convoqué le requérant Habib Ahandessi à se présenter à une audience publique. Il s’agira pour les sages de la cour de se prononcer sur le recours introduit contre le Président de la République et le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique pour violation des articles 15, 19, 34, 35, et 41 de la constitution dans l’affaire de l’étudiant tué par balle sur le campus de l’Université d’Abomey-Calavi.

Lire aussi : Bénin  : 02 morts dans un accident de circulation à Banikoara ce dimanche

Après avoir reçu le courrier l’invitant à se présenter à la cour, le requérant, Habib Ahandessi, écrit sur sa page facebook : « je me présenterai à cette audience pour défendre devant la cour constitutionnelle le contenu de mon recours ». Son souhait est que la cour dénonce l’usage disproportionné de la force publique et le silence du Président de la République et du Ministre de l’Intérieur après les événements survenus à l’Université d’Abomey-Calavi le 24 mars 2020, lesquels événements ayant occasionné le décès de l’étudiant Théophile Dieudonné Djaho. Le requérant estime que le chef de l’État et le ministre de l’intérieur devraient tout faire, au regard de la constitution, pour assurer la sécurité de tous surtout en milieu universitaire.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook