Bénin : le gouvernement réagit à l'échec de Madame Ouinsavi, candidate au poste du SG/CAMES, lire les raisons de sa défaite

Rollis HOUESSOU 4/06/2022 à 13:59

Face à la presse ce vendredi 03 juin 2022, le Porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji a donné les raisons qui peuvent expliquer l’échec de la candidate du Bénin au poste du secrétariat général du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES).

Le nouveau Secrétaire Général du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) a pour nom, Konaté Souleymane, professeur titulaire en écologie originaire de la Côte-d’Ivoire. Après son échec, la candidate du Bénin, le Professeur Christine Ouinsavi a exprimé sa déception quant à l’organisation. Mais les populations n’étaient pas éclairées sur les réelles raisons de son échec. Et c’est justement a cet exercice que s’est attelé le porte-parole du gouvernement ce vendredi. Selon les dires de Wilfried Léandre Houngbédji, le Bénin n’a pas été battu dans les urnes." Il y’a une disposition des textes du CAMES qui a été remontée en surface et qui fait qu’à l’arrivée, il n’y avait pas une élection au suffrage universel. Cette disposition prévoyait la rotation en quelque sorte du poste entre les régions qui appartiennent au CAMES", renseigne l’ancien journaliste.

| Lire aussi : CAMES  : le Professeur Konaté de Côte d’Ivoire élu secrétaire général, les espoirs du Bénin douchés

Jugeant que le Bénin avait déjà occupé ce poste auparavant, " Les participants ont estimé qu’il faut permettre à ceux qui ne l’ont jamais occupé de pouvoir y accéder afin de faire leur expérience", a confié Wilfried Léandre Houngbédji. Chacun sait donc à quoi s’en tenir désormais.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook