Présidentielle 2021

Bénin, le régime en place confond Eric Houndété et son dernier communiqué

L’investigateur 14/09/2020 à 11:10

De façon tacite, la mouvance présidentielle n’a pas tardé à répondre au communiqué rendu public par le parti Les Démocrates ce vendredi 11 septembre 2020. Sans procéder par une manière formelle, le régime en place a répondu au camp d’en face.

En effet, c’est par le biais d’un texte des communicants du régime en place qui circule sur les médias sociaux qu’on a aperçu la réponse servie à l’opposition. Eric Houndété et ses pairs du parti Les Démocrates, accusent à travers un communique rendu public le 11 septembre 2020, le pouvoir en place d’avoir utilisé une méthode aussi vielle que la révolution. A en croire le contenu dudit communiqué, « certains membres fondateurs » du tout nouveau parti politique, auraient été intimidés.

Lire aussi : Bénin : Rencontre gouvernement syndicats : les exigences de Kassa Mampo à l’exécutif béninois

Or, du côté de la mouvance, les dénonciations évoquées dans ledit communiqué paraissent moins convaincantes. Il s’agit plus d’un « contrôle de routine que l’administration effectue auprès des membres de tout parti politique, nouvellement constitué ». Autrement dit selon les auteurs du texte, pas de quoi à s’alarmer.
Ce qui est sûr, ces différents échanges épistolaires à travers les réseaux sociaux constituent la preuve que les premières escarmouches viennent ainsi d’être lancées par les deux partis avant la présidentielle de 2021.
Entre le pouvoir qui veut contrôler ses élections d’une part, et ce parti de l’opposition qui vient de naître et qui attend son récépissé, d’autre part, le prisme sous lequel cette action du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique MISP est perçue, n’est pas le même.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook