Présidentielle 2021

Bénin, les détails de Alain Orounla sur la candidature de Patrice Talon en 2021

L’investigateur 3/10/2020 à 21:12

Invité de James William Gbaguidi et de Loris Davo, le Ministre de la communication et de la poste Porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a abordé plusieurs sujets dont entre autres, la candidature de Patrice Talon en 2021. Voici un extrait du morceau choisi.

Sans langue de bois, le Ministre de la communication et de la poste, Porte-parole du gouvernement Alain Orounla a décrypté l’interview du chef de l’Etat à Jeune Afrique. Pour Alain Orounla, « La candidature est toujours probable et là nous sortons des probabilités puisque le Président de la République, nous a confessé qu’il a pris sa décision. Il a pris la décision de se présenter ou de ne pas se présenter. Ça reste dans le possible. Toujours est-il que le Président de la République dont nous connaissons la sobriété et la priorité qu’il accorde à son peuple, décide de la réserver, la primeur au peuple béninois. Le président de la République a également dit, qu’il souhaiterait être un Président ou un ancien Président modèle dans quelques mois où dans quelques années. Dans quelques mois, avril n’est pas loin, c’est six mois.

Lire aussi : Ligue des Champions : ionel Messi et Cristiano Ronaldo se retrouvent dans le même groupe

Dans quelques années, c’est 5 ans. Le Bénin est éternel, nous souhaitons longue vie à tous les béninois et cette longue vie, leur permettra de prendre leur mal en patience et d’attendre que le Président de la République qui est le seul maître de sa décision, l’annonce au moment opportun quand il le jugera opportun », a dit le ministre.

Plus loin, il renchérit : « Je crois que l’interview et le sens de l’action, le démontrent. On ne change pas une équipe qui gagne. Je ne veux pas me référer à une certaine polémique qu’il y a eu par le passé. Ce que nous constatons aujourd’hui, c’est que le Bénin a changé, le Bénin évolue et nous ne pouvons pas laisser le Président de la République quand bien même ce serait son droit, et normal qu’il se retire. Nous ne pouvons pas le laisser gaspiller la chance qu’il incarne pour que le Bénin progresse. Donc le Président de la République, ne peut pas totalement être égoïste et donc il doit en tenir compte et je crois qu’il en tient compte ce qui explique le suspense qui est entretenu et que nous allons vaincre  »




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook