Actualité

Bénin, voici des hommages rendus par des députés, politiciens au Professeur Iroko

L’investigateur 18/11/2020 à 17:47

Le Professeur Abiola Félix Iroko est décédé ce vendredi 13 novembre 2020 des suites d’un accident de la route. Né en 1946 à Kétou, Félix Iroko fut professeur d’histoire à l’université d’Abomey-Calavi. Plusieurs personnalités du Bénin lui ont rendu via les plateformes digitales, les hommages dignes de son rang. Morceaux choisis.

Pour Guy Mitokpè, secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir, « c’est avec tristesse que je viens d’apprendre la disparition d’un de mes Professeurs d’université, le Professeur Félix IROKO. Le Bénin, notre pays vient de perdre un de ses valeureux chercheurs… Mes condoléances à toute l’universitaire et à sa famille biologique… »


De son côté, Omonladé Hodonou Sourou Jacques Ayadji est consterné.

Lire aussi : Football : Lesotho vs Bénin, voici les propos de Dussuyer à la fin de la rencontre

« C’est avec une grande consternation que j’ai appris, dans l’après-midi de ce vendredi 13 novembre 2020, la triste nouvelle de la disparition du Professeur Abiola Félix IROKO. Le décès brusque et inattendu de cet émérite professeur titulaire des universités constitue une immense perte pour la nation béninoise en général et la communauté universitaire en particulier. L’histoire retiendra de ce digne fils du Bénin sa grande contribution à la restauration et à la préservation de la mémoire de nos peuples. Ses nombreux travaux témoignent de son attachement à la science et au développement de son pays. En cette douloureuse circonstance, je m’incline devant la mémoire de ce grand homme dont tout le peuple béninois pleure la tragique disparition. Je présente mes sincères condoléances à la famille éplorée, à la communauté universitaire et à l’ensemble des Béninois. »


Et c’est à Louis Vlavonou, Président de l’Assemblée nationale de plonger ses followers dans les qualités du feu Professeur.

Lire aussi : Mafia foncière à Calavi : Cl’ancien maire Hounsou-Guèdè devant le juge ce mercredi

« Je suis abattu par la terrible nouvelle de la disparition du professeur Abiola Félix Iroko. Les mots n’y pourront plus rien, mais mon cœur est si douloureux que les souvenirs de notre proximité notamment dans le cadre de la parution en août dernier de mon ouvrage « LA PROVIDENCE DIVINE NE M’A JAMAIS FAIT DÉFAUT » dont il est le préfacier, me reviennent sans cesse à l’esprit. C’est un être cher qui vient de s’en aller. Une véritable bibliothèque de l’histoire du Bénin. La vie est éphémère, mais le souvenir d’un être cher reste. En ces moments difficiles, je voudrais partager le chagrin de toutes ses familles biologique, professionnelle et politique, tout en espérant qu’elles trouveront dans mes prières un peu de réconfort. Sincères condoléances. »



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook