Actualités

Bénin : voici la vraie raison du report de la tournée gouvernementale

L’investigateur 16/05/2024 à 15:46

Le gouvernement béninois a annoncé une tournée dans tous les départements du Bénin. Il est vrai qu’elle devrait commencer ce jeudi 16 mai 2024, mais selon les informations, elle a été reportée à la dernière minute.

Les populations qui piaffent d’impatience de croiser les membres du gouvernement, annoncés dans une tournée dans les 77 communes du Bénin doivent encore attendre. Car, la tournée gouvernementale est reportée, et pourrait se tenir la semaine prochaine. Il est aussi vérifié que les spéculations vont bon train en ce qui concerne le report mais le patron de la mouvance l’a voulu pour une raison unique. Selon une source de l’Investigateur, la tournée qui devrait commencer ce 16 mai, si elle était effective, allait chevaucher sur les manifestations de la fête identitaire des XLA et PEDAH appelée Nonvitcha. Pour cette raison en effet, le Chef de l’État a demandé qu’elle soit reportée sous huitaine. Dès lors, il faut attendre les 22 ou 23 prochains pour espérer les membres du gouvernement sans exception sur le terrain. Car, les manifestations entrant dans le cadre de Nonvitcha auront lieu ce week-end.

Dans le cadre de la tournée, tous les ministres du gouvernement seront sans exception sur le terrain. Aussi, apprend-on que la programmation se fera faite, suivant des critères bien définis, de sorte qu’on ait pas des ministres dans leur localités de provenance.

C’est lors d’une réunion convoquée la semaine dernière à son domicile privé, que le président Patrice Talon avait invité les deux principaux blocs politiques de la mouvance présidentielle, notamment l’Union Progressiste le Renouveau et le Bloc Républicain, à quadriller le terrain abandonné à l’opposition. Il s’agit d’une tournée qui devrait permettre aux soutiens du régime en place du dégonfler d’une part, les fausses rumeurs sur le terrain et confondre d’autre part, les détracteurs du pouvoir sur les réseaux sociaux. Apporter la bonne information aux populations en ce qui concerne le code électoral, et surtout les réalisations du régime depuis 2016 sont, par ailleurs, les objectifs visés.
Entre parenthèses, d’autres sources ont aussi évoqué la non-disponibilité du calendrier et possiblement la patate chaude (crise Niger-Bénin), un véritable cul-de-sac que le gouvernement et son Chef se devaient de dénouer.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook