Bénin

Bohicon : simulation d'un enlèvement, les auteurs présentés à la Criet

L’investigateur 2/04/2021 à 05:29

Les cybercriminels sont désormais en train de changer de mode opératoire. La preuve, ils se font passer pour des ravisseurs ou des otages désormais.

En effet, selon les informations de Frissons Radio, un cas de faux enlèvement vient d’être démonté à Bohicon. Il s’agit d’un qui soit dit en passant, a décidé de tester le degré d’amour de son père après avoir eu de petits problèmes avec lui. Dès lors, il simule un faux enlèvement.

Lire aussi : Scrutin du 11 avril  : Amnesty International parle de 12 voix critiques interpellées avant le jour du vote

Comme rançon, il a été demandé à son père d’envoyer une somme de 310.000 FCFA sur un numéro à lui communiqué. Enlevé le 30 mars et relâché a-t-il dit, le lendemain après la rançon obtenue, lui et son supposé ravisseur passeront aux aveux. Certes ils ont déclaré à la police que le faux otage a été enlevé par des hommes à bord de pick-up, mais leur discours n’aura pas convaincu. Les fouilles ont permis à la police de retrouver les 310.000 FCFA. Ils sont gardés à la brigade criminelle et seront présentés au procureur spécial de la CRIET, Mario Mètonou.
Reppelons que ce cas d’enlèvement qui n’est qu’un montage fait suite à un autre démonté à Cotonou où une mère vivant au Burkina Faso, été escroquée de 02 millions FCFA par son propre fils.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook