Burkina : 116 militants démissionnent collectivement du parti de Roch Kaboré

L’investigateur 24/09/2022 à 14:22

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti créé par Roch Kaboré, renversé le 24 janvier 2022 par des militaires, connaît des démissions. 116 membres viennent de démissionner collectivement.

116 membres des instances du parti de l’ancien président du Burkina, Roch Kaboré viennent de démissionner.
« Monsieur le président, nous vous prions de recevoir, à compter de ce jour mercredi 21 septembre 2022, notre démission collective du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) », lit-on dans la correspondance adressée au président du parti, Alassane Bala Sankandé. Dans la liste, des poids lourds comme les ex- ministres, Alpha Barry (Affaires étrangères), Bachir Ismael Ouédraogo (Energie), Alpha Omar Dissa (Mines), Madjara/Sagnon Tou (déléguée à l’Administration territoriale), tous membres du Bureau exécutif national (BEN).
Dans le lot, d’anciens députés et directeurs généraux.

| Lire aussi : Liste électorale informatisée provisoire : fâché, le Chef de l’Etat ordonne la reprise du travail de l’ANIP

« Tout en vous souhaitant une bonne réception de notre correspondance, nous vous adressons nos sincères salutations », précise la correspondance dans laquelle les raisons de la démission collective n’ont pas été évoquées.

Déchu par les militaires, Roch Kaboré était accusé de ne pouvoir faire efficacement face au terrorisme. C’était le 24 janvier 2022.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook