Actualités

Burkina Faso : une incertitude plane sur le pays après l'attaque de Mansila

Deo Gratias HOUNKPATIN 17/06/2024 à 21:29

Au Burkina Faso, le silence du capitaine Ibrahim Traoré et de son gouvernement sur la situation sécuritaire du pays ces derniers jours inquiète les citoyens.

L’attente d’une communication officielle sur les derniers événements devient très longue pour les Burkinabè. En effet, le mercredi dernier, un tir d’obus a fait deux blessés et des dégâts matériels dans la cour de la télévision nationale. Dans la même semaine, une attaque meurtrière a eu lieu dans la localité de Mansila. Selon les informations, des civils et des militaires sont portés disparus après l’attaque revendiqué ce week-end par le Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, lié à Al-Qaïda.

Après ces deux événements, le gouvernement de transition n’a fait aucune communication. Ce silence créé une atmosphère d’incertitude dans le pays alors que le chef d’état-major général des armées, a lancé une alerte pour une mobilisation des hommes en uniforme dans l’optique d’une préparation à toute attaque. L’Association des élèves et étudiants de la commune de Mansila a publié un texte sur sa page Facebook pour demander aux autorités d’agir pour retrouver les personnes disparues à la suite de l’attaque terroriste.

Dans ce contexte, la réaction du capitaine Ibrahim est très attendue.
Il est apparu ces derniers jours, une première fois, vendredi dans le journal télévisé dans le cadre d’un un don de sang. Et une deuxième fois hier, en civil, en train de prier sur le terrain de l’université Ki-Zerbo de Ouagadougou, à l’occasion de la fête de la Tabaski .




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook