Afrique

Burundi : la Cour autorise le successeur de Pierre Nkurunziza à prêter serment

L’investigateur 12/06/2020 à 18:52

En ce qui concerne la succession de l’ancien président burundais, Pierre Nkurunziza, le paysage burundais s’éclaircit petit-à-petit. En effet, l’intervention de la Cour constitutionnelle déjoue tous les pronostics et on en sait un peu plus sur la succession du défunt.

Lire aussi : Bénin/justice : Tout sur la session criminelle au tribunal de Cotonou avec le procureur Mario Mètonou

Car, élu en avril dernier après être désigné dauphin, Évariste Ndayishimiye prendra le témoin d’ici peu. C’est ce qu’a décidé la Cour constitutionnelle du Burundi. Certes la mort inattendue du président Pierre Nkurunziza avait ouvert une période d’incertitudes et les analystes y sont allés de leurs hypothèses avec de multiples possibilités de schémas. Mais au final, la Cour constitutionnelle estime qu’une période d’intérim ne sera pas nécessaire, comme le soutient d’ailleurs le camp au pouvoir.
En conséquence, la prestation de serment du président élu en avril dernier , Évariste Ndayishimiye devrait donc être avancée puisqu’elle était prévue initialement pour le mois d’août, rapporte Rfi.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook