Actualité

CEDEAO : l'instance sous-régionale réagit à la tentative de coup d'État en Guinée Bissau

Rollis HOUESSOU 1er/02/2022 à 16:47

Des tirs nourris ont été entendus aux alentours du palais du gouvernement, en Guinée-Bissau. Alors que le président Umaro Sissoco Embaló était dans le bâtiment pour un Conseil des ministres, le palais a été encerclé. Très préoccupée par la situation, la CEDEAO a promptement réagi à travers à un communiqué en date du 1er Février 2022.

Sans surprise, la CEDEAO a réagi à la tentative de coup d’État signalée dans l’après-midi de ce mardi en Guinée Bissau :" La CEDEAO suite avec une grande préoccupation l’évolution de la situation en Guinée Bissau caractérisée ce mardi 1er Février 2022 par des tirs de militaires autour du Palais du gouvernement", peut-on lire dans le communiqué.

| Lire aussi : Bénin : le marché d’un arrondissement à Pobè ravagé par un incendie

Par conséquent :" La CEDEAO condamne cette tentative de coup d’État et tient les militaires responsables de l’intégrité physique du président Umaro Sissoco Embalo et des membres de son gouvernement. La CEDEAO demande aux militaires de retourner dans leurs casernes et de maintenir une posture Républicaine", indique la commission de la CEDEAO.

| Lire aussi : Côte d’Ivoire : des béninois déposés à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan

Rappelons que c’est dans la capitale bissau-guinéenne, en plein Conseil des ministres, que des tirs sporadiques ont été entendus aux alentours du palais du gouvernement. Selon l’AFP et RFI, des militaires se sont déployés vers tous les points clés de la capitale.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer