Bénin

Ceg1 Ekpè : le président de l’APE donne des indices sur la présence des Zangbéto

Bénédicte BANKOLE 14/10/2020 à 10:20

Le déroulement des activités pédagogiques a été perturbé dans la matinée de ce mardi 13 octobre 2020, au Ceg1 Ekpè par une situation inhabituelle. Le fétichisme a été le recours, on n’en doute point, d’une frange d’acteurs pour désapprouver l’idée de l’employeur (l’Etat) d’imposer un quota de 30 heures par semaines aux aspirants.

En effet, le recours aux Zangbétos au Ceg1 Ekpè, ce mardi 13 octobre n’a pas facilité l’accès aux classes aux apprenants ni aux enseignants. Pire, il y a eu la fermeture des bureaux au niveau de l’administration.

Léopold Ahouansou, est le président du Bureau de l’Association des Parents d’élèves. Il évoque des pistes, susceptibles de conduire à cette présence inattendue des fétiches au sein du collège.

Lire aussi : Quota 30 heures : les Zangbéto perturbent le déroulement des cours au Ceg1 Ekpè

« Les présumés auteurs sont les enseignements aspirants dont les noms ne figurent pas sur la liste de déploiement du ministère des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle et ou ceux qui contestent les 30 heures de cours à effectuer  », a-t-il déclaré. Puis il poursuit en disant que les dignitaires de Zangbéto ne sont pas impliqués. « Dès que le constat a été fait, le bureau APE a rapidement contacté les têtes couronnées pour en savoir plus. Ces dernières se sont présentées sur les lieux et ont rassuré qu’elles ne sont ni auteurs, ni commanditaires », a t-il ajouté.
Selon les informations, le calme est de retour et les enquêtes sont ouvertes pour identifier les présumés auteurs.



Divers


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook