Présidentielle 2021

Communales 2020 : Orden Alladatin fait des révélations sur Boni Yayi

L’investigateur 4/01/2021 à 17:24

L’émission politique « le duel du réveillon » diffusée sur la télévision Bi News a reçu l’honorable Orden Alladatin. Plusieurs questions dont le parrainage des candidats de la présidentielle d’avril 2021 étaient au cœur des débats.

Le député de l’Union progressiste, Orden Alladatin a commencé son émission par des reproches à l’opposition. « Yayi Boni a donné des ordres de vote contre son parti politique.

Lire aussi : Kandi  : 03 enfants calcinés dans un tas de coton qui a pris feu

Il a empêché le parti FCBE de déposer sa candidature. Si les militants Fcbe devaient dire la vérité, ils vous diront que c’est Boni Yayi qui a saboté leur participation aux élections législatives. En le faisant, il a empêché son parti politique d’obtenir le nombre de parrainages requis pour participer à l’élection présidentielle », a dénoncé Orden Alladatin. Il s’entend ainsi que c’est l’opposition même qui est à l’origine de ses propres malheur.
Peut-être que les affirmations du député tirent aussi leur fondement de la démission de Boni Yayi naguère président d’honneur de la FCBE, à quelques semaines des communales du 17 mai 2020. Ce qui a fait dire à beaucoup que sa démission a eu d’impacts négatifs sur les résultats du parti.

Néanmoins, il a rassuré de la disponibilité des élus de la mouvance présidentielle à parrainer les candidats quelle que soit leur obédience politique. « Le contenu du parrainage ne pose pas problème », a-t-il laissé entendre.

Lire aussi : Niger-présidentielle  : M. Bazoum et M. Ousmane qualifiés pour le 2nd tour

Le président de la commission des lois de l’Assemblée nationale renseigne que le sujet fait débat dans plusieurs cercles. Et, « je peux comprendre cette crainte des gens ». Mais, il assure que « le parrainage est libre ». Les maires et députés peuvent parrainer le candidat de leur choix, a-t-il confié.

Orden Alladatin estime qu’il faut laisser s’exprimer la démocratie. Raison pour laquelle il se dit disposé à donner son parrainage à un opposant. « Moi je suis candidat pour donner mon parrainage à quelqu’un de l’opposition », a-t-il dit.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer