Couffo

Commune de Dogbo : l'ambiance avant l'installation du conseil communal

Bénédicte BANKOLE, L’investigateur 28/05/2020 à 13:09

Dogbo a pris rendez-vous avec l’histoire ce jeudi 28 mai 2020 pour changer les dirigeants à la tête de son conseil communal. A 13heures 57 mn heure locale, tout le monde piaffait d’impatience de connaître le nouveau locataire de l’hôtel de ville.

En effet, aux encablures de 10 heures, les attroupements de petits groupes par endroits devant l’hôtel de ville annonçaient déjà les signaux d’un événement qui polarise les attentions. Une foule sortie de nulle part, grossit minutes après minutes. Selon le chronogramme officiel, les élus étaient convoqués pour 12h. Mais à cheval sur deux cérémonies d’installation, le préfet du Couffo, Christophe Mègbédji qui devrait conduire la prise de fonction du nouveau conseil communal de Dogbo qui sera mis en place, se fait attendre. Pendant ce temps, dans un camp comme dans l’autre, les conseillers se font eux aussi désirer.

Lire aussi : Filière cajou : le cri de détresse des producteurs au procureur Togbonon

De sources concordantes, les conseillers communaux, élus majoritairement sur la liste de l’Union Progressiste (UP), devraient quitter l’Arrondissement de Honton situé à 3,5km pour rejoindre l’hôtel de ville. La police, elle commise pour assurer la sécurité, a déjà dans une première tentative repousser la foule venue en grand nombre pour vivre l’événement, à quelques mètres de la clôture de la mairie. Pour éviter plus tard, une situation peut-être difficile à gérer. Dans un ton apaisé, l’un des éléments de la police a lancé à cette foule "repoussez de quelques mètres pour éviter d’être gazés."

La foule sous la pluie saluant l’arrivée des officiels et conseillers

La foule qui obtempère docilement, sera une heure de temps après, contrainte de s’abriter sous le forcing d’une pluie inattendue d’une trentaine de minutes. Synonyme de bénédiction pour la ville qui fait ses adieux aux anciens dirigeants. Accueillant de ce pas, les nouveaux sous l’onction de Dieu.
Mais à 14 heures 28 minutes les véhicules officiels s’ébranlèrent dans la cour de la mairie. Les conseillers sont en salle pour le démarrage des travaux.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook