Bénin/décentralisation

Commune de Parakou : pour 02 raisons, la mouvance pourrait reconquérir la mairie

L’investigateur 20/07/2020 à 15:20

Au cours de son passage sur ESAE TV ce dimanche 19 juillet 2020, le député Orden Alladatin s’est prononcé sur la reprise des élections à la mairie de Parakou. A l’entendre, la mouvance a désormais de forte chance de reconquérir l’hôtel de ville de Parakou.

La Cour suprême dans sa décision rendue, ordonne la reprise des élections ou de désignation du maire et ses adjoints à Parakou. S’agissant de cette reprise, est-ce qu’on pourrait avoir un schéma susceptible de donner lieu à une alliance entre la Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) et l’Union Progressiste (UP) ? Une question qui vaut son pesant d’or si on s’en tient à l’accord de gouvernance auquel les partis en lice pourraient recourir pour nouer des alliances comme le prévoit le code électoral.

Lire aussi : Bac 2020 : liste des centres retenus par département pour le lancement officiel

Mais d’emblée, le député de la 16ème circonscription électorale, Orden Alladatin répond non. Pour l’ancien activiste, le meilleur allié du Bloc Républicain, 2ème force majoritaire dans cette commune, c’est l’Union Progressiste (UP). « Politiquement les discussions vont avoir lieu. Nous avons des alliés naturels. L’Union Progressiste a pour allié naturel le Bloc Républicain. Nous n’avons pas pour alliés naturels les FCBE », a tranché l’ancien membre de la société civile. Une première raison qui laisse croire que la mouvance a de forte chance de reconquérir la commune de la 3ème ville à statu particulier au Bénin.
Plus loin, il lâche : les autres partenaires des deux blocs de la mouvance sont le PRD, l’UDBN et le Moele-Bénin.
En d’autres termes, cette déclaration du député est une insinuation qui préfigure d’ores et déjà que les jeux sont faits et qu’il n’y aura possiblement pas d’accord de gouvernance entre la Fcbe et l’une quelconque des deux autres forces de la mouvance, présentes dans cette commune.

Lire aussi : Bénin : Soglo menace à nouveau contre l’association de son nom au parti « les Démocrates »

Pire, au cas où il n’y aurait pas d’accord de gouvernance entre forces politiques de la mouvance et que chacun des trois partis devra présenter de candidat, il est moins plausible que la Fcbe tire son épingle du jeu. Le motif, il y a eu des lézardes dans le « mur Vert » et les déballages faits ces derniers temps par le conseiller déchu, Ousmane Traoré laisse croire que le navire Fcbe n’est plus loin d’un naufrage à Parakou.
« J’ai dit aux partis politiques concernés que je ne suis pas favorable à des alliances entre les partis de l’alliance gouvernementale avec les FCBE », avertissait déjà le président de la République, Patrice Talon dans la perspective de l’installation des conseils communaux.
C’est dire qu’en termes clairs, tout est à priori fait et cet avertissement qui avait l’air d’une banalité, vient sceller pour la seconde raison évidente, le sort des Cauris qui devront encore patienter pour prendre les rênes de la cité des Koburu. Peut-être en 2026 ou avant, sauf cas extraordinaire.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook