Bénin/Collines

Contrôle de la mairie de Dassa par l’UP : Houndonougbo démontre sa mainmise sur la commune

L’investigateur 4/06/2020 à 17:28

Elle devient véritablement une référence lorsqu’il s’agit de montrer de doigt des acteurs politiques dans les collines. À Dassa-Zoumé, sa commune natale, Christhelle Houndonougbo attache du prix à la politique du développement. Son charisme, sa loyauté, son leadership, son dynamisme et sa détermination au milieu des acteurs politiques de la commune sont toujours couronnés de succès au profit des populations. Et pour cause, l’actuel Directrice de l’Administration du parti Union Progressiste vient de démonter une fois de plus, que la lutte pour une justice équitable doit être menée contre vents et marées, même contre ses propres frères.

Lire aussi : Bénin/opposition) : Azannaï, l’ancien allié du pouvoir réagit après la rencontre à la Marina hier

En effet, pendant la compilation des résultats au soir des communales du 17 mai dernier, deux sièges de l’Union Progressiste ont été indûment attribués au parti Bloc République dans l’arrondissement de Dassa 2.

Ayant fait le constat par l’entremise des représentants de l’Union Progressiste sur le terrain, elle a porté, ex qualité de Directrice de l’Administration de l’UP, l’information à la connaissance de la Céna. Un recours adressé à la Cour suprême s’est avéré fructueux. Les deux sièges frauduleusement arrachés à l’UP à Dassa 2 sont récupérés suite à la décision de l’instance suprême en matière de contentieux électoral dans le cas d’espèce ; une décison rendue dans la journée du mardi 2 juin 2020. Désormais, l’Union Progressiste passe à 14 sièges à Dassa-Zoumé, le BR 10 sièges et les Fcbe 1.

Lire aussi : Bénin) : Rencontre entre Talon et 09 partis politiques. Lire les motifs dans la lettre d’invitation

Par ces démarche et diligence effectuées, Christhelle Houndonougbo a fait rendre justice aux électeurs qui ont exprimé leur suffrage au profit de leur parti de cœur. Ce qui démontre à suffisance combien elle est attachée aux valeurs, à la norme et à l’équité qui devraient également guider d’autres acteurs politiques de la commune qui s’offrent le luxe mondain sur le dos des populations et s’illustrent drastiquement par leur manque de sociabilité à l’égard des mêmes populations de qui ils tirent aujourd’hui leur piteuse renommée de politicien ou de représentant du peuple.

À chaque élection, on connaît leur mode opératoire et les fourberies qu’ils déploient afin de voler des suffrages des populations qui les ont lâchés depuis des lustres. Leur élection ne tient qu’au fil des billets de banque dont tout le monde connaît la source.

Dassa-Zoumé a désormais son leader. Christhelle Houndonougbo l’est et le mérite encore plus. Sans être député, ni ministre de la République, elle fait l’essentiel pour hisser sa commune au rang des grandes localités du Bénin qui émergent politiquement et socialement.

Lire aussi : Bénin/Collines) : L’Union Progressiste reprend le contrôle de la commune de Dassa

L’icône politique de Dassa-Zoumé a définitivement un regard tourné vers les grands défis de développement qui pourront offrir un mieux-être aux populations qui ne cessent de lui authentifier son affection. La mairie de Dassa-Zoumé sera contrôlée sans nul doute, par l’Union Progressiste et cela vaut une prime à l’excellence de la grande progressiste de qui les autres compagnons de lutte tirent leur motivation.

O. H.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer