Drame

Côte d’Ivoire : un élève de 18 ans viole une vieille de 74 ans dans le village de Bocanda

L’investigateur 30/04/2020 à 08:10

Les victimes collatérales du Covid-19 deviennent de plus en plus nombreuses. Tel est le cas de cette dame de 74 ans, violée par un jeune collégien qui serait sous l’effet d’un psychotrope et qui par la suite, l’a charcutée à Assika-kayabo, village de Bocanda.

En classe de seconde, le collégien a abandonné temporairement les classes à cause de la fermeture des écoles (ndlr mesures liées au Covid-19) pour devenir momentanément orpailleur. C’est ainsi, rapporte Yeclo, avant d’entreprendre sa nouvelle aventure, informent les sources, l’adolescent de 18 ans, rentré dans son village Agbanayakro a imité ces collègues villageois dont le salut réside dans l’orpaillage clandestin. Par un coup du sort, il obtient une parcelle à Assika kayabo, un village voisin, pour l’extraction de l’or. Mais avant de commencer, il aurait contacté un charlatan qui lui exigea un sacrifice humain, en l’occurrence une femme pour vite s’enrichir.
Dimanche, il a fumé une importante quantité de cannabis avant de se rendre dans la forêt à la recherche d’une cible. Heureusement ou par malheur, il aperçut la vieille K. A. 74 ans, travaillant dans sa plantation, en compagnie d’un de ses petits-fils qui avait quitté momentanément sa mémé. Sans crainte, il se jette sur la septuagénaire, abuse sexuellement d’elle avant de la charcuter. Assez de coups reçus et la vieille en meurt.
Le jeune collégien quant à lui a été arrêté par la gendarmerie dans le village d’Agbanayakro, mais dans un état pitoyable puisque les villageois ne l’ont pas ménagé avant l’arrivée des forces de l’ordre.

Lire aussi : Covid-19 : les chefs d’Etat de l’Uemoa demandent plus de soutien pour une lutte plus accrue



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook