Présidentielle 2021

Cour constitutionnelle : les impressions de Djemba et Agossa après la visite médicale

L’investigateur 18/02/2021 à 15:01

Les trois duos pour la présidentielle du 11 avril prochain se sont présentés ce jeudi 18 Février 2021 à la Cour constitutionnelle pour la visite médicale. Le premier duo accueilli sur le perron de la haute juridiction est le candidat Patrice TALON accompagné de sa colistière, Mariam Chabi Talata ZIME.

Il a été suivi par le duo Corentin KOHOUE- Iréné AGOSSA puis du duo Soumanou DJEMBA- Paul HOUNKPE.

Lire aussi : Borgou  : plus d’un million volé à un ancien préfet par 02 présumés malfrats

Chaque duo a eu un tête à tête avec le Professeur Joseph DJOGBENOU en présence du collège de médecins : Docteur Lucien DOSSOU-GBETE (Interniste), Professeur Léopold CODJO (cardiologue) et le Professeur Grégoire GANSOU, (psychiatre). Selon l’article 3 de la décision EP21-002 de la Cour constitutionnelle, ils auront pour attribution de : procéder à l’examen clinique détaillé de chacun des candidats à l’élection présidentielle du 11 avril 2021 ; prescrire les examens paracliniques appropriés ; rédiger et déposer une observation médicale selon le protocole classique ; dire si le candidat jouit d’un état complet de bien-être physique et mental et s’il est apte à exercer la fonction.

Impressions de quelques candidats :

Patrice TALON : « Ah…. Vous savez que j’aime la compétition. On y est ! On va commencer par la grâce du ciel, la santé d’abord pour voir si tout va bien. Je suis en bonne santé sauf ce qui sera découvert qui compromettrait mes ambitions à servir davantage mon pays ».

Lire aussi : Bénin  : les nouvelles de Ganiou Soglo, opéré après son évacuation en France

Iréné AGOSSA : « Il y a eu un prélèvement de sang et nous poursuivons le reste dans les autres centres dédiés à ça. Il y a un programme pour toute la journée. L’étape qui suit maintenant c’est le CNHU. Tout dépend de l’organisation. Mais tout va bien ».

Soumanou DJEMBA ALLASSANE : « On a donné du sang et la suite nous devons aller au CNHU. J’espère que là-aussi le même travail se fera et après il y aura l’étape de la clinique de SEZO pour la Radio et nous revenons à 17h à la Cour constitutionnelle pour les examens complémentaires avec le psychiatre et l’interniste. Je puis vous dire que tout se passe bien et très bien. Nous nous sentons en bonne santé et nous tenons bon ».
Soucre ; Cour constitutionnelle




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook