Bénin/pandémie

Covid-19 : Le Pcb critique les mesures sociales prises par le gouvernement

L’investigateur 12/06/2020 à 06:52

Dans une déclaration rendue publique, le Parti communiste du Bénin (Pcb) dénonce les mesures sociales prises par le gouvernement du président Patrice Talon. Il estime que ces subventions n’impacteront pas les Béninois qui souffrent vraiment des réformes enclenchées depuis 2016.

Pour ces Communistes connus pour leur verve, les mesures prises par le gouvernement ne peuvent pas atténuer les peines endurées par les populations. Le Gouvernement de Patrice Talon vient de prendre en Conseil des Ministres de ce mercredi 10 Juin 2020,

Lire aussi : Nigeria  : un homme mis aux arrêts pour avoir violé 40 femmes en un an

des « Mesures d’atténuation des effets socio-économiques de la pandémie de COVID.19
 » Evaluées à 74,12 milliards de CFA, ces mesures sociales sont déclinées « en trois grands points » : 1°- « Un soutien d’un montant de 63,38 milliards de FCFA au profit des entreprises ; 2°- Un appui de 4,98 milliards de FCFA destinés aux artisans et ceux exerçant de petits métiers ; 3°- Une subvention de portée générale qui s’applique à tous les citoyens sur les tarifs de l’électricité et de l’eau pour un montant total de 5,76 milliards de FCFA.

Lire aussi : Burundi  : Atayi-Guèdègbé parle des schémas possibles dans la succession à Nkurunziza

A tout ceci s’ajoutera une subvention particulière au profit des pauvres et extrêmes pauvres dès la fin de l’opération de leur identification qui est en cours », ont-ils fait savoir dans leur déclaration. Par la suite ils ont pris l’exemple des pays tels que le Niger, le Togo etc, qui ont devancé le Bénin dans la prise de ces mesure sociales. Par rapport aux montants débloqués ou annoncés par ces pays, le Niger 595 milliards, le Sénégal, 1000 milliards, le PCB conclut que le Bénin est loin d’eux.
Seulement, on peut se poser des questions quant à la légitimité du PCB qui n’a pas encore satisfait aux exigences du nouveau code électoral. Pris individuellement, les membres en tant que citoyens béninois ont ce droit d’opiner sur des questions qui touchent à la gestion de la cité, mais en tant que parti politique, on peut trouver à dire.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook