Bénin/éducation

Covid-19-Noël Chadaré : le syndicaliste propose une « reprise des cours par vague » au gouvernement

L’investigateur 10/05/2020 à 20:35

Noël Chadaré, secrétaire général de la Confédérations des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), n’a pas caché son désarroi à la suite de la décision prise en conseil des ministres le mercredi 06 mai pour une reprise effective des cours dans certaines classes. En l’occurrence du CM2 en terminale.

Pour Noël Chadaré, secrétaire général de la Confédérations des organisations syndicales indépendantes du Bénin (Cosi-Bénin), l’inquiétude est grandissante au regard du tableau que présente l’évolution de la crise liée au Covid-19 dans le monde ; et particulièrement au Bénin. De cela, il fait sa déduction avant d’analyser la décision de reprise des cours, prise en conseil des ministres par le gouvernement. « Cette décision de faire revenir tous les élèves de CMII en terminale est inquiétante », a-t-il dit. Selon ses propos, il s’agit du « grand nombre ».

Lire aussi : Bénin-Covid-19 : environ 2,2 milliards de dons financiers, la liste des donateurs

Contrairement au gouvernement, il propose qu’on fasse « de la reprise par vague ». Ceci pour éviter le pire dans la mesure où, en faisant allusion aux regroupements massifs du fait du nombre pléthorique que regorgent les salles de cour au Bénin, le premier responsable de la Cosi-Bénin estime que le risque d’une contamination est grand. Au cas où il y aurait dans le lot des acteurs, des sujets asymptomatiques. « C’est inquiétant, parce que cela pourrait affecter le travail. Cela peut être source de psychose au niveau des enseignants et des apprenants qui sont au nombre de 50 ou 60 dans les salles de classe », poursuit le SG/Cosi-Bénin.
En revanche, très clairvoyant, le syndicaliste ne s’est pas limité à la critique. La preuve, il a salué certaines mesures prises par le gouvernement et a par la même occasion, souhaité qu’on étudie la décision concernant les écoliers du CI au CMI. Ceux-ci sont appelés à rester à la maison jusqu’en août. Ce que le SG/Cosi-Bénin voit d’un mauvais œil, parce que pour lui, les enfants pourraient désapprendre, en passant presque 04 mois à la maison.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook