Bénin

Covid-19 : la police républicaine arrête un bus après une fausse alerte

L’investigateur 21/03/2020 à 19:44

Les alertes deviennent monnaie courante, parce la psychose a gagné tous les camps. Dès lors, les soupçons les fous sont au rendez-vous. Tel est le cas d’un bus d’une compagnie de transport commun de la place, interpellé et retourné hier sur Natitingou après une fausse alerte, rapporte Bwt.

« Il est vrai que les policiers ont retourné notre bus à Natitingou par une fausse alerte d’un client indélicat », confie une source de la compagnie au site béninois. Ceci parce que le client « emmerdeur », a surpris deux des passagers en train de parler une langue étrangère.
« Les gens vivent dans le Bénin. Ils n’ont même pas quitté le Burkina, ils sont juste allés dans la Pendjari et ils retournent vers Cotonou. Parce qu’il a vu que les gens sont en train de parler d’autres langues, il a appelé la police », a ajouté un des responsables de cette compagnie locale.
Mais quand les éléments de la police républicaine se sont présentés sur les lieux, ils ont conduit le bus à la Préfecture où se trouve le Comité de gestion du Coronavirus. La suite, les examens cliniques effectués ont donné de résultats négatifs. « On a testé les deux suspects, ils sont négatifs », a déclaré la même source. Mais enfin, le bus a pu reprendre sa route plus tard vers Cotonou parce qu’il a quitté Porga.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook