Bénin/pandémie

Covid-19 : le ministre Hounkpatin, le maire Gomina, deux discours opposés sur le site d'Allada

L’investigateur 20/06/2020 à 11:42

Dans une séance de sensibilisation le lundi 15 juin 2020, après la montée des couleurs, le maire de Djougou, Malick Gomina a laissé entendre que le site de prise en charge des malades du Covid-19 à Allada est saturé. Voulant surfer sur l’occasion pour davantage faire prendre conscience à ses collaborateurs, l’ancien journaliste a lancé que ce centre d’une capacité de 100 lits avec des cabines équipées de plusieurs respirateurs, n’est plus en mesure de recevoir des malades. Quelques jours après, ses propos ont été battus en brèche par le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin. Hier face à la presse, le ministre a laissé entendre que ce centre n’est pas saturé. Pour Benjamin Hounkpatin,

Lire aussi : Parakou : ossements humains, faux billets, pistolet retrouvés chez 02 hors-la-loi

« L’hôpital d’Allada n’est en aucun cas débordé ». « Nous avons 11 cas graves qui sont hospitalisés dans l’hôpital actuellement. Nous avons presqu’une vingtaine de lits destinée à la réanimation équipée de respirateurs et tout l’équipement qui a été acquis en son temps par le gouvernement. Et, en dehors de ça, l’hôpital dispose d’une capacité de plus de 100 lits », a-t-il rajouté. A la lumière des deux déclarations, on peut déduire que le maire de Djougou n’est non seulement pas sur la même longueur d’onde que le ministre de la santé, pire il n’a pas la bonne information. Ce qui est plausible. Ou soit, le nouveau maire fraîchement désigné par son parti (BR), est sûr de ses affirmations, mais pour tuer la polémique que cela a suscité, le ministre de la santé a été obligé d’effectuer sa sortie pour le confondre.
Ce qui est certain, le maire a tenu ses propos à une période où le nombre de décès liés au Coronavirus devient inquiétant, environ (05) en l’espace de quelques jours seulement.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook