Bénin

Criet : Mario Mètonou n'a pas eu le maire de Bantè, Edmond Babalèkon vendredi dernier

L’investigateur 30/03/2021 à 08:22

Attendu ce vendredi dernier à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), le maire de la commune de Bantè, Edmon Babalèkon n’a pas effectué le déplacement.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Patrick Achi confirmé par Alassane Ouattara

Le procureur spécial de la CRIET, Marion Mètonou n’aura pas vu les traces d’Edmond Babalèkon, maire de la commune de Banté vendredi dernier. Selon les informations, le maire convoqué pour affaire le concernant, s’est fait représenter par son avocat. Déjà, sur une radio de la place, Edmond Babalèkon qui évoquait les motifs de sa convocation, a laissé entendre qu’il se ferait représenter par son avocat au cas où il serait occupé. Alors, entre répondre lui-même ou se faire représenter, il a choisi la seconde option.
L’intéressé a avoué qu’on lui reproche de s’être rendu à Lomé où il a contacté l’opposant Komi Koutché en exil pour des actions visant à « déstabiliser le régime en place ».

Lire aussi : Tennis de table : les meilleurs s’illustrent à la 5e édition du tournoi « Ping Docteurs »

"On me reproche d’être allé rencontrer l’opposant Komi Koutché à Lomé pour tenir des réunions terroristes afin de déstabiliser le régime de la Rupture", a-t-il affirmé le lundi 22 mars 2021.
Le vendredi 19 mars, les populations se sont soulevés lorsque les forces de l’ordre étaient à la maire pour lui transmettre sa convocation. Et, au terme des incidents, il y a eu deux (02) blessés dans le rang des forces de l’ordre, a confié le maire en personne au cours de son intervention sur la même radio.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook