Bénin

Culture : le gouvernement crée un cadre juridique pour la protection du patrimoine culturel national

Judicaël C. GBETO 29/07/2021 à 13:28

Le Conseil des ministres du mercredi 28 juillet dernier a pris des décisions notamment la transmission à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, du projet de loi portant protection du patrimoine culturel en République du Bénin. Ceci, vu les nombreuses menaces qui pèsent sur ces propriétés culturelles alors que le Bénin s’est résolument tourné vers des investissements massifs en vue de devenir une destination touristique prisée.

Le patrimoine culturel béninois, du moins une bonne partie, a été autrefois l’objet de grandes menaces : vol, trafics, destruction. Même de nos jours, ces richesses culturelles continuent de subir ces genres de mauvaises exploitations. A cela, on ajoute les nombreuses menaces contemporaines qui pèsent sur le patrimoine culturel béninois. En ces temps où le Bénin se tourne résolument vers des investissements massifs en vue de devenir une destination touristique prisée, il convient de mettre en place un cadre juridique et institutionnel propice à la protection efficiente et holistique du patrimoine culturel national.

Lire aussi : Affaire Gansè : Gnonlonfoun en prison, sursis pour le CQ Dantokpa

C’est dans cette logique que le conseil des ministres du mercredi 28 juillet dernier a décidé de transmettre à l’Assemblée nationale, pour examen et vote, du projet de loi portant protection du patrimoine culturel en République du Bénin. Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts et celui de la Justice et de la Législation, veilleront à l’aboutissement de la procédure législative.

Lire aussi : UDBN : 05 fautes majeures ont motivé le départ de Sylvie de Chacus

Il faut dire que le processus d’actualisation des textes existants a débouché sur le présent projet de loi, lequel intègre des préoccupations nouvelles comme la circulation des biens culturels, leur transfert illicite, la protection des données informatiques liées au patrimoine culturel, la promotion du mécénat culturel et l’auto-assurance de l’Etat pour les biens culturels. Le Conseil a précisé que ce projet prend en compte la nécessité d’un meilleur encadrement juridique des musées publics et privés en tant que cadre de conservation et de valorisation du patrimoine culturel ainsi que le renforcement des sanctions pénales liées aux infractions touchant audit patrimoine.



Culture


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook