Bénin

Discours à la Nation : Talon prend tout le monde de court dans son message

L’investigateur 31/07/2020 à 20:57

Dans la cadre de la célébration des 60 ans d’indépendance du Bénin, le chef de l’Etat, Patrice Talon a délivré un discours à la nation ce vendredi, veille de ladite fête. Un message au cours duquel il a rendu hommage à tous ses prédécesseur, y compris les présidents Boni Yayi et Nicéphore Soglo qui à priori, ne devraient pas s’attendre que l’homme du 06 avril 2016 leur tresse des couronnes.

En effet dans son message à la nation, dans le cadre de la célébration de la fête du 1er août 2020, le chef de l’Etat, Patrice Talon n’a pas oublié ses prédécesseurs. Pour s’en convaincre, il leur a fait un clin d’œil pendant son message à la nation. « C’est donc avec respect que je renouvelle la reconnaissance de la nation à nos valeureux bâtisseurs de la nation que sont messieurs, Hubert Maga, Christophe Soglo, Sourou Migan Apity, Ghislain Tométy Ahomadégbé, Dagnirou Kogancou, Maurice Kouandété, Alphonse Alley et Émile Derlin Zinsou, Paul De-Souza et Mathieu Kérékou », déclaré Patrice Talon.

Lire aussi : Université de Parakou : des acteurs du système éducatif dans le viseur de la justice

En d’autres termes, Patrice Talon a compris que c’est au bout de l’ancienne corde qu’il est en train de tisser la nouvelle.
« J’adresse la même reconnaissance à ceux d’entre eux que nous avons encore la grâce de côtoyer, leurs excellences Nicéphore Dieudonné Soglo et Thomas Boni Yayi », a ajouté le prédécesseur de Boni Yayi. Un discours qui contraste avec l’attente de ses prédécesseurs qui sans doute, s’attendaient à tout sauf une fenêtre dans le discours pour parler d’eux. il suffit qu’on s’attarde sur les récriminations de l’opposition à Patrice Talon qui se nourrit à l’engrais des chefs d’Etat Boni Yayi et Nicéphore Soglo, pour déduire avant ce message que le précurseur du paradigme Nouveau Départ ne ferait aucun clin d’œil à Hercule et l’ancien patron de la BOAD.

Lire aussi : Université de Parakou : une commission d’audit révèle des résultats tronqués

« Notre pays a annoncé au monde sa souveraine volonté de construire sa nation et de se déterminer en État libre. En ces instants où nous nous préparons à célébrer le souvenir de ce mémorable proclamation, il est de mon devoir de réintégrer l’image de la nation, à mes illustres prédécesseurs qui ont déposé les jalons de l’édification du développement de notre commune patrie », a déclaré l’homme fort du 16 avril 2016.
En définitive, le clin d’œil de Patrice Talon à tous ces prédécesseurs sans exception est la preuve qu’il a pris tout le monde de court.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer