Bénin

Divers : une béninoise vivant au Burkina échappe à une tentative d'escroquerie de 2 millions

L’investigateur 2/04/2021 à 09:41

Une dame de nationalité béninoise, vivant au Burkina Faso a échappé à une tentative d’escroquerie par des cybercriminels et ceci avec le consentement de son propre fils. Tout est parti d’une série de vidéos montées de toute pièce par les auteurs pour faire croire à la maman que son enfant a été enlevé par des ravisseurs. Dans les vidéos envoyées, la maman aperçoit son fils ligoté et en train d’être bâillonné. Mais le prix à payer est qu’elle devrait envoyer une rançon de 2,5 millions afin que son fils soit libéré.

Lire aussi : Talon  : « l’architecte du développement doit être plébiscité », selon l’UDBN de Prudencio

Très angoissée compte tenu des conditions dans lesquelles elle voit son fils, elle enregistre des audios qu’elle a balancés sur les réseaux sociaux. C’est alors que la police alertée, a entrepris ses enquêtes et a finalement retrouvé le supposé enlevé en circulation et l’a interpellé. Passé aux aveux, il avoue qu’il s’agit d’un montage et ses complices arrêtés.

La conséquence est que le jeune et ses complices comparaîtront incessamment devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).
Rappelons qu’au début, c’est la maman qui craignant pour son fils lui a envoyé une vidéo montrant un enlèvement, mais ceci donnera une autre idée à son fils qui a monté le scénario. Selon les accords, le faux otage devrait prendre 40% des sous que sa maman enverrait et les ravisseurs, 60%.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook