Monde

Etats-Unis : Trump entrevoit sa possible défaite en conférence de presse

L’investigateur 14/11/2020 à 15:42

Le démocrate Joe Biden a remporté les élections en Géorgie et ceci pour la première fois depuis 1992. Au final il s’en sort avec 306 grands électeurs contre 232 pour le président sortant Donald Trump.

Ce dernier d’ailleurs, en conférence de presse ce vendredi 13 novembre 2020 sur le vaccin contre le coronavirus, a entrouvert une possible défaite face à Joe Biden, conforté de son côté par l’annonce, dix jours après, des derniers résultats de la présidentielle américaine, rapporte France 24.

"Le temps le dira". Pour la première fois Trump a semblé reconnaître la possibilité d’un changement d’administration aux États-Unis, lors d’une prise de parole à Washington vendredi 13 novembre.

Lire aussi : Bénin  : interdiction formelle aux minibus de traverser le marché Dantokpa

"Idéalement, on ne fera pas un confinement. Je ne le ferai pas, cette administration ne fera pas un confinement", a déclaré le président sortant lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche consacrée au vaccin contre le Covid-19, sa première apparition en public depuis le scrutin. "Qui sait ce que sera l’administration (en janvier) ? Le temps nous le dira", a-t-il cependant ajouté.

Sans répondre aux questions des journalistes comme il en avait l’habitude, Donald Trump n’a pas parlé davantage de la présidentielle et a conclu son intervention.
En effet, après dix jours d’attente, les derniers résultats ont été livrés. Selon les projections des grands médias américains, la Géorgie est allée à Joe Biden et la Caroline du Nord à Donald Trump.

Lire aussi : CAN 2022  : le Nigeria subit une incroyable remontada de la Sierra Leone

Selon les projections de l’institut Edison Research, qui travaille pour les grands réseaux de télévision américains, Joe Biden a remporté l’élection présidentielle avec 306 grands électeurs contre 232 à son adversaire républicain. Ironie du sort, il s’agit du score inversé de la victoire du milliardaire républicain face à Hillary Clinton en 2016 – il avait alors parlé d’un "raz-de-marée", rapporte le média français.

Certes, il est possible que des votes soient recomptés en Géorgie à cause de l’écart, très faible entre les deux challengers, mais l’issue ne changera rien au résultat final. Parce que Joe Biden dispose, quoi qu’il arrive dans cet État, des 270 grands électeurs nécessaires pour accéder à la Maison Blanche.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook