Actualité

Santé : des conseils pour s’offrir du plaisir sexuel après l’accouchement

L’investigateur 9/09/2021 à 14:45

La grossesse et l’accouchement peuvent mettre à rude épreuve le corps de la femme. Au fil des semaines, les muscles du plancher pelvien s’affaiblissent et perdent leur tonicité du fait du poids du bébé mais aussi des manipulations lors de la délivrance. A la naissance du Bébé, il est important de recourir aux services d’un kinésithérapeute pour une rééducation post natale bénéfique aussi bien pour la sexualité que pour les fonctions urinaires et rectales.

Le plancher pelvien encore appelé périnée est un ensemble de muscles situés entre la base de la colonne vertébrale et le pubis de la femme. Cette formation musculaire a pour principale rôle de soutenir les organes comme la vessie, le rectum, l’utérus. Le périnée participe également à la continence urinaire et anale. Le bon contrôle de ce périnée contribue à une meilleure excitabilité et procure un meilleur plaisir sexuel au conjoint.

Le mois qui suit l’accouchement devrait être un mois de repos pour la femme. Elle devrait durant ce mois privilégier la position couchée à la position debout pour éviter la distorsion du périnée. Malheureusement le périnée qui a été déjà malmené au cours de l’accouchement par voie basse à cause des poussées est soumis à rude épreuve juste après.

Des attitudes à adopter après l’accouchement
En l’absence de rééducation périnéale, la femme est exposée plus tard à des fuites urinaires (toux, rires), à des incontinences anales, de gaz et surtout lorsqu’elle est multipare, à des descentes d’organes (prolapsus).

Si toutes les femmes ne sont pas exposées au relâchement du plancher pelvien après l’accouchement, on remarque quand même une distorsion de ce muscle chez 40% des nouvelles accouchées. Les bruits vaginaux, le manque de plaisir sexuel vice versa peuvent êtres des signes annonciateurs.

Ce qu’il faut faire déjà après l’accouchement, c’est de se faire aider dans la mesure du possible pour faire reposer le muscle périnéal. Il est recommandé de ne pas porter des charges trop lourdes en cette période. Celles qui sont déjà de potentielles candidates à la constipation devraient contrôler leur alimentation pour éviter de trop pousser lors de la défécation.

Pour renforcer soi-même son périnée, il existe des techniques comme par exemple inspirer tout doucement et expirer lentement en contractant les muscles autour de l’urètre comme pour retenir les urines.

Il existe au Bénin et ailleurs des spécialistes de la rééducation du plancher pelvien. Ce sont des kinésithérapeutes qu’il faut consulter 6 à 8 semaines après l’accouchement pour des séances de rééducation périnéale.

Mêmes les femmes qui ont été césarisées ont besoin de cette rééducation post partum puisque la grossesse elle-même est une source d’affaiblissement de ce muscle de soutien.

Pour renforcer soi-même son périnée, il existe des techniques comme par exemple inspirer tout doucement et expirer lentement en contractant les muscles autour de l’urètre comme pour retenir les urines. Rien de mieux cependant qu’un tour chez votre gynécologue pour une évaluation de la situation et une orientation avisée.

Etant entendu que ces désagréments peuvent ne pas apparaitre dès l’accouchement, toutes les accouchées devraient bénéficier de cette kinésithérapie spécialisée.
Source : Dismoiangela




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook