Présidentielle 2021

Fcbe : voici la télécommande, à l’origine des difficultés entre membres du parti

L’investigateur 21/01/2021 à 18:22

Très usité sous le régime défunt de Boni Yayi, le mot ‘’télécommande’’ revient de manière incessante dans le quotidien des Béninois, à quelques mois de l’élection présidentielle d’avril prochain.

A l’épreuve d’une division interne, le parti Force Cauris pour un Bénin (Fcbe) de Paul Hounkpè traverse une zone de turbulence. De sources ébruitées, il est à l’épreuve d’un déchirement interne, juste parce qu’il est désormais téléguidé depuis l’extérieur.
Certes certains peuvent en vouloir à l’ancien président d’honneur de la Fcbe Boni Yayi, visé comme étant à l’origine des difficultés que rencontrent les membres du Bureau Exécutif national (BEN) du parti. Mais selon nos sources, les agitations qui perturbent l’harmonie de cette entité politique sont dues au fait qu’un opposant en exil, souhaite contrôler tout au moins l’enjeu des élections au sein de cette formation.

Lire aussi : Deuil  : l’ancien assistant du ministre Sacca Lafia, Bavon Hounvi a tiré sa révérence

Très remonté contre le régime de Patrice Talon, la télécommande en effet, voit d’un mauvais œil, le comportement des responsables Fcbe qui sont prêts à prendre part aux élections sans un minimum de garantie comme le souhaitent Eric Houndété et les autres de l’aile dure de l’opposition.

Donc, il a fait monter un groupe dirigé sur place par d’anciens dirigeants qui prônent la guérilla contre le pouvoir. Comme si cela ne suffirait pas pour phagocyter Talon et sa mouvance, il veut s’attaquer à la Fcbe.

Pour fragiliser le groupe à Paul Hounkpè, ‘’la télécommande’’, ancien dirigeant sous Boni Yayi pense bien utiliser les « âmes faibles » du groupe Fcbe pour parvenir à ses fins.

Conséquence, depuis quelques temps, l’harmonie qui régnait au sein du parti avant les communales a pris un sérieux coup. Pire les décisions sont contestées par des dirigeants insoupçonnés ou remises en cause carrément. Plus est, des dirigeants se sont lancés dans des intrigues via des manœuvres dolosives.

Lire aussi : Deuil  : Augustin Boton, ex-coordonateur UP à Porto-Novo s’en est allé

L’atmosphère nuisible a plombé les efforts consentis par un parti inattendu, orphelin de son président d’honneur mais qui a réalisé un score fabuleux pendant les communales du dimanche 17 mai 2020.

Selon les informations de l’Investigateur, il n’est pas exclu que ce membre qui est désormais téléguidé abandonne le navire à une période sensible des élections.
L’un dans l’autre, deux possibilités s’offrent à lui. Soit il finira par jeter le froc aux orties afin de fragiliser le groupe à un moment crucial des élections ou bien, il y restera, à la seule condition, selon la télécommande, pour jouer le rôle de taupe.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook