Actualité

Gbagbo, le gouvernement ivoirien conteste la date de son retour en Côte d’Ivoire

L’investigateur 2/06/2021 à 08:06

Le retour annoncé de l’ancien président Laurent Gbagbo par le FPI-GOR est d’ores et déjà contesté par le régime d’Abidjan. Du moins selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, aucune date n’a encore été choisie.

A en croire le porte-parole du gouvernement de Côte d’Ivoire, Amadou Coulibaly, la date du 17 juin avancée par le FPI-GOR au sujet du retour au pays de l’ancien président Laurent Gbagbo n’a pas fait l’objet d’un « choix consensuel ». Le gouvernement par la voix de son porte-parole dit avoir appris cette date dans la presse.
La preuve, rapporte RFI, « quelques minutes après l’annonce, le ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin – pourtant partie prenante des discussions avec le FPI sur les modalités de ce retour – assurait à RFI ne pas avoir été informé. »

On regrette par ailleurs au sein du gouvernement la prise d’une décision unilatérale.

« Ce que nous avions convenu, c’est que la date devait être choisie de façon consensuelle. Donc, pour nous, il n’y a pas de date », prévient le porte-parole. « Je ne sais pas comment il arriverait à cette date du 17 juin si aucune disposition n’est prise pour son accueil », s’est exclamé le ministre de la communication.

« Il y a quand même tout un ensemble de chose qu’il faut régler en amont », insiste Amadou Coulibaly. « Quand ils vous nous saisir pour nous donner une date, nous allons décider ensemble si cette date est tenable ou pas », a ajouté le porte-parole.

Or, en avril dernier, le président ivoirien Alassane Ouattara avait déclaré que Laurent Gbagbo pouvait rentrer « quand il le souhaitait », et que ses frais de voyage seraient pris en charge. Mais selon le porte-parole du gouvernement, la date de ce retour devait faire l’objet d’un accord entre les différentes parties.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook