Bénin/décentralisation

Grand-Popo : le maire autorise une manifestation publique en pleine pandémie de Covid-19

L’investigateur 6/09/2020 à 21:17

A travers une autorisation N°94/784/C-GP/SGA/SAP, le maire de la ville de Grand-Popo, Jocelyn Ahyi donne son feu vert pour la tenue des manifestations de la 357ème édition de « Epé-Ekpé ». Ce qui est contraire aux prescriptions du gouvernement du président Patrice Talon qui a dans le cadre de la lutte contre le covid-19, suspendu toute manifestation à caractère populaire.

L’autorisation accordée au conseil de régence, de Agoué-Adjigo, arrondissement de Agoué pour tenir les manifestations publiques dans le cadre des cérémonies rituelles de la fête « Epé-Ekpé », nécessaires à l’endroit des divinités ancestrales prouve que le maire de la ville de Grand-Popo, Jocelyn Ahyi est en déphasage avec la réalité.

Lire aussi : Chaouch  : Bénin, Komi Koutché tacle son ancien collègue du gouvernement, Lionel Zinsou

Certes cette cérémonie qui doit se dérouler sur la période du 1er au 17 septembre de ce mois est la preuve manifeste d’un attachement à la tradition. Mais l’on ne doit pas oublier le contexte sanitaire dans lequel le maire l’autorise. Les conséquences de la pandémie du coronavirus sont depuis décembre 2019, dramatiques. Tout est au ralenti et toutes les manifestations sont interdites partout.
Au Bénin, il est vrai que les efforts du gouvernement ont été couronnés de succès. Mais le président Patrice Talon et les autorités sanitaires ne veulent prendre aucun risque. Du coup, les mesures barrières notamment le port de masques et l’interdiction des manifestations restent en vigueur. Dans le monde du sport, plus aucune activité n’est autorisée depuis l’enregistrement du premier cas, le 16 mars 2020 sur le sol béninois. Plus d’attroupement, ni de regroupement sur les plages. Les boîtes de nuit sont interdites d’ouverture.

Lire aussi : Bénin : les leçons à tirer de la sortie médiatique de Lionel Zinsou

Ceci traduit la prise de conscience des autorités qui savent qu’aucun remède pour le moment n’a été trouvé à cette pandémie. Raison pour laquelle tout le monde est méfiant, les autorités y compris. Même au Togo, les autorités ont pris des dispositions pour interdire ou réduire à 15 personnes pas plus, les manifestations entrant dans le cadre du choix de la pierre, une cérémonie capitale et très importante. Mais à Grand-Popo le maire Jocelyn Ahyi a autorisé une manifestation publique. Alors que d’autres autorités notamment le préfet et les têtes couronnées s’évertuent à contribuer aux efforts du gouvernement qui riposte contre la pandémie, et partant, freiner sa propagation.



Culture


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook