Actualités

Jean-Paul II : de graves accusations contre le pape sur la pédophilie dans l'église catholique

L’investigateur 19/03/2023 à 12:16

Une enquête de la télévision privée polonaise TVN révèle que le cardinal Karol Wojtyla était au courant d’affaires de pédophilie dans l’Eglise catholique du pays avant de devenir pape Jean-Paul II en 1978.

Évêque de Cracovie au moment des faits, Karol Wojtyla transférait les prêtres de son diocèse accusés de pédophilie d’une paroisse à l’autre pour éviter le scandale. Il a même envoyé un des prêtres en Autriche en écrivant une lettre de recommandation au cardinal de Vienne Franz König, sans l’informer des accusations pesant contre le prêtre. Michal Gutowski, le journaliste qui a réalisé l’enquête a rencontré des victimes de prêtres pédophiles, leurs proches, et d’anciens employés du diocèse. Il a eu accès à des documents de l’ancienne police secrète communiste SB et de rares documents de l’Eglise. Mais le diocèse de Cracovie ne lui a pas permis d’accéder à ses archives.

Ce n’est pas la première fois qu’un enquêteur n’ait pas accès au document de l’Eglise polonaise. Cela est déjà arrivé même à la justice ou à une commission publique d’enquête sur les cas de pédophilie. Un témoin qui a gardé l’anonymat a confié avoir rapporté les actes pédophiles d’un prêtre au cardinal Wojtyla en 1973. « Wojtyla voulait d’abord s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un bluff. Il a demandé de ne le rapporter nulle part, il a dit qu’il s’en occuperait », a-t-il déclaré. Il a ajouté que le futur pape lui a demandé si l’affaire pouvait rester étouffée.

Lire aussi : Eglise Protestante Méthodiste du Bénin : Ce que les fidèles attendent de l’Etat (Lire la tribune du Prof Hountondji)

Selon Thomas Doyle, ancien prêtre catholique américain, beaucoup de gens ont soupçonné Jean Paul II d’avoir dissimulé les affaires de pédophilie. « Ce que vous avez découvert est révolutionnaire car cela montre ce que beaucoup de gens soupçonnaient depuis des années, que Jean-Paul II savait que ce problème existait avant même qu’il ne devienne pape », a-t-il dit. Le spécialiste du droit canonique et auteur d’un des premiers rapports sur les abus du clergé catholique aux Etats-Unis a confié : « Il devait savoir mais il n’y avait pas de preuves. Et là, on a une preuve ».

Le journaliste néerlandais Ekke Overbeek a publié après la diffusion de l’enquête de la télévision TVN, un livre intitulé « Maxima culpa. Jean Paul II savait », fruit de plus de dix ans d’enquête, de fouilles dans les archives et d’entretiens avec des témoins. Il faut préciser que les révélations des médias sur les affaires de pédophilie dans l’Église polonaise ont amené le Vatican a sanctionné plusieurs responsables.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook