Bénin/Politique

La réplique de l’opposant Léon Basile AHOSSI à la mouvance

Judicaël C. GBETO 30/12/2019 à 19:20

Reçu en émission spéciale ce dimanche 29 décembre 2019 sur Guérite TV Monde, l’ancien député Léon Basile AHOSSI s’est prononcé sur quelques faits de l’actualité politique nationale. L’opposant a répondu aux détracteurs de la « Résistance » avant de donner son opinion sur quelques sujets politiques.

En réponse à ceux qui ne comprennent pas ce que des opposants qualifiés « d’illégaux » cherchent au sein de la Résistance, l’honorable Ahossi a affirmé qu’ « On n’a pas besoin d’être membre d’un parti pour le combat politique de son pays. Dans la Résistance, il y a des partis et il y a des personnalités ».
Abordant le sujet sur la tournée nationale de la « Résistance » dans quelques villes du pays, l’ancien député a déploré les empêchements relatifs à l’accès aux salles et lieux de regroupement (Cadjèhoun, Parakou, Abomey…). Il a fait savoir que les allégations qui disent que le meeting d’Abomey n’avait pas eu lieu ne sont non fondées. « C’est faux, nous avons tenu notre meeting à Abomey », a rétorqué l’honorable. Il s’est aussi prononcé sur la question de la révision de la constitution béninoise qui était dans les points inscrits à l’ordre du jour avec les militants des villes ciblées. Selon lui, la « constitution béninoise n’a pas été révisée, mais plutôt changée », puisque « les fondamentaux ont été pour la plupart touchés ».
Concernant les polémiques relatives au trop grand rapprochement de l’homme avec Sébastien Ajavon, l’opposant au régime de Talon a précisé que « Le président Ajavon est un frère. Il est du mono, je suis du mono. Nos relations sont toujours bonnes. Je souhaite qu’il revienne dans son pays… Mais je crois qu’il va rentrer au pays ».
Sur le discours du Président Talon sur l’état de la nation, Léon Ahossi fait la remarque que « le discours du Chef de l’Etat, autrefois fois court (10 et 15 minutes), est allé jusqu’à une heure de temps. C’est une belle innovation. En même temps, j’ai compris qu’il est entré en campagne. Il a annoncé beaucoup d’intensions. Mais aller jusqu’à dire que la faim a reculé, non non », conclut-il.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook