Afrique/Burundi

Le successeur du président défunt burundais s’engage à poursuivre ses œuvres

L’investigateur 9/06/2020 à 19:24

Décédé hier lundi des suites d’un arrêt cardiaque, le président burundais Pierre Nkurunziza sera remplacé par le général Évariste Ndayishimiye.

C’est dans un message en kirundi, la langue nationale, et publié sur son compte Twitter, que le successeur du désormais ancien président du Burundi, Évariste Ndayishimiye s’est exprimé.

Lire aussi : Commune d’Aplahoué : le maire Allossogbé présente son cahier de charges

Le désormais homme fort du pays dans lequel la presse est pratiquement morte puisque enchaînée, a tenu à rassurer le peuple burundais qu’il marcherait dans les pas de son prédécesseur. « Je compatis à la douleur de la famille, des militants du CNDD-FDD (le parti au pouvoir) et de tous les Burundais. Il nous laisse un héritage qu’on n’oubliera jamais et nous allons poursuivre son œuvre de grande qualité qu’il a réalisée pour notre pays, le Burundi », a-t-il annoncé ce jour.
Il conduira le pays jusqu’aux prochaines élections présidentielles prévues pour août 2020.

Lire aussi : Bénin-Covid-19  : plus de détails sur le 4ème décès enregistré

Ndayishimiye, le successeur désigné de Nkurunziza...

Il faut rappeler que l’élection présidentielle burundaise, précédée par des violences, puis suivie d’irrégularités lors du dépouillement, s’est conclue, le 25 mai, par la victoire annoncée d’Evariste Ndayishimiye, le successeur désigné de Pierre Nkurunziza, qui ne s’était pas représenté. Le mandat de Pierre Nkurunziza devait se terminer en août. Au pouvoir depuis 2005, Pierre Nkurunziza s’était présenté pour un troisième mandat très controversé en 2015. Cette candidature avait plongé le pays dans une crise politique majeure qui a fait plus de 1 200 morts et contraint 400 000 Burundais à l’exil.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook