Togo

Les coulisses de la libération de l’opposant Agbéyomé Kodjo

L’investigateur 18/05/2020 à 13:11

Des personnalités religieuses ont dû intervenir pour que l’opposant togolais, Agbéyomé Kodjo soit libéré, rapporte Togo tribune. L’information aurait été livrée par certains caciques de la dynamique Kpodzro à 24heureinfo.

Appréhendé de façon peu catholique le 21 avril 2020 avec cinq autres membres de la dynamique Kpodzro, l’ancien premier ministre togolais, Agbéyomé Kodjo s’est appuyé sur des soutiens pour échapper une seconde fois à la prison. Car, interpellé à son domicile, il aura été présenté au procureur 72 heures après puis libéré tard dans la nuit
Au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée le 14 mai dernier, Agbéyomé Kodjo a pourtant balayé du revers de la main, toutes allégations. Mais, rapporte le site togolais, son entourage immédiat a confirmé « sa libération négociée ».

Lire aussi : Afrique : Le candidat malheureux Agbéyomé assigne le parlement togolais en justice

« Des négociations ont bel et bien été faites pour une libération » de celui qui jusqu’à preuve du contraire, continuait de rejeter les résultats des urnes. « Ce dont on accuse Agbéyomé est grave et parvenir à une libération sous conditions en moins de trois jours est une prouesse qu’il faut voir sous l’œil d’apaisement », a déclaré un proche du pouvoir. Par contre selon une source judiciaire, Agbéyomé Kodjo est désormais astreint au silence pour ne pas subir la « rigueur de la loi », en raison des actes posés.
Au même moment, l’opposant à Faure Gnassingbé dont l’immunité parlementaire a été levée, est poursuivi pour « atteinte à la sûreté de l’Etat, diffusion de fausses informations, dénonciations calomnieuses ou encore troubles aggravés à l’ordre public ».



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook