Présidentielle 2021

Madougou : des révélations sur le choix de l'ancienne ministre par Les Démocrates

L’investigateur 7/02/2021 à 19:13

Quelques jours après le choix de l’ancienne ministre, Réckya Madougou, candidate des Démocrates, le 3ème vice-président du parti, Alassane Tigri revient sur le processus qui a conduit à sa désignation.

En attendant que les membres se retrouvent pour analyser la situation que vit le parti, Les Démocrates, le 3ème vice-président en charge du département de l’Atacora, Alassane Tigri explique le choix de Réckya Madougou.
D’entrée, avant ce choix qui fait jaser, il a rappelé qu’un communiqué du parti, avait été rendu public pour ramener à l’ordre, ceux qui sur le terrain, se présentaient déjà comme candidats du parti.

Lire aussi : Talon  : forte mobilisation à la CENA pour accueillir le président ou ses envoyés

C’est ainsi qu’il a cité l’ancien ambassadeur Moïse Kérékou, Irénée Agossa et Yacoubou Bio Sawé. A l’en croire, il leur avait été demandé de se calmer. Pour le cas de l’ancien ambassadeur Moïse Kérékou et Bio Sawé, Alassane Tigri dira qu’ils avaient en ce moment, approuvé la démarche de la Direction nationale du parti, mais qu’ils ont souhaité « l’ouverture de la candidature ».

Selon les procédures, ajoute-t-il, la Coordination nationale qui est habilitée à conduire « le choix de candidat », a été convoquée. Dès lors, elle a mis en place, « le Comité de candidatures » qui à son tour, a invité les potentiels candidats afin de les écouter.

| Lire aussi : Bénin  : un pasteur dépose sa candidature pour prendre part à la présidentielle d’avril|

En raison des critères et questionnaires élaborés par ledit comité ; et la procédure acceptée par tous les candidats, Réckya Madougou et Eric Houndété ont été retenus. Sur la réserve, renchérit Alassane Tigri, il y avait l’ambassadeur Moïse Kérékou et Bio Sawé.
Par la suite, après l’audition d’Eric Houndété et Réckya Madougou par la Coordination nationale, le premier cité s’est retiré de la course et il ne restait que Réckya Madougou qui a été choisie à l’unanimité.

Lire aussi : Bénin  : les grandes décisions du conseil des ministres de ce mercredi

Mais comme il lui faut un colistier, il y a une réouverture de candidature, exceptionnellement pour « les camarades du Sud », selon le principe de la géopolitique, rapporte Alassane Tigri. C’est ce qui a valu le choix de Patrick Djivo. Selon ses explications, les deux « réservistes » à savoir Bio Sawé et Moïse Kérékou sont tous de la région septentrionale. Et, étant entendu que Réckya Madougou, elle aussi est du Nord, il est impossible de composer le DUO avec l’un des deux "réservistes".



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook