Actualité

Nigéria : Boko Haram attaque la prison fédérale de Kuje, à Abuja et libère 300 prisonniers

Rollis HOUESSOU 7/07/2022 à 14:05

Plus de 600 détenus dont des combattants de Boko Haram se sont évadés de la prison fédérale de Kuje, à Abuja, après une violente attaque dans la nuit du mardi 05 juillet 2022. Si 300 se sont rendus, il reste encore au moins 300 recherchés par les autorités pénitentiaires de la prison attaquée.

Des habitants de la région ont rapporté avoir entendu mardi soir, d’énormes explosions et des coups de feu près du Centre pénitentiaire de moyenne sécurité de Kuje, dans la banlieue d’Abuja. « Nous comprenons qu’il s’agit de Boko Haram, ils sont venus spécifiquement pour leurs coconspirateurs », a déclaré à la presse un responsable du ministère de l’intérieur, Shuaibu Belgore. « Pour l’instant, nous avons récupéré environ 300 (détenus) sur les quelque 600 qui sont sortis des cellules de la prison », a-t-il ajouté, précisant que certains détenus se sont rendus tandis que d’autres ont été re-capturés. Un agent de sécurité a été tué dans l’attaque, a déclaré le porte-parole des services pénitentiaires, Abubakar Umar, rapporte VOF Afrique.

| Lire aussi : Bénin : le gouvernement interdit l’établissement de cartes nationales d’identité non biométriques

Le ministre nigérian de la Défense, Bashir Magashi a visité ce mercredi 06 juillet, au lendemain de l’attaque, la prison qui est située à la périphérie d’Abuja, la capitale fédérale et annoncé à la presse que quelques 994 personnes dont de dangereux criminels et des combattants de Boko Haram, y étaient détenues avant l’attaque. Le Président Muhammadu Buhari s’est également rendu sur les lieux de l’attaque ce mercredi en milieu de journée pour constater de visu, l’ampleur des dégâts.

| Lire aussi : Décentralisation au Bénin : liste des maires ayant déjà reçu leur véhicule de fonction

La presse locale renseigne qu’au lendemain de l’attaque qui a ciblé la prison, près de 300 évadés ont été capturés et les recherches se poursuivent activement par les forces de sécurité pour retrouver les autres dont entre 60 et 64 membres de Boko Haram.
Rappelons que c’est ce même mardi qu’un convoi du président nigérian Muhammadu Buhari a été attaqué par des individus armés.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook