Bénin/décentralisation

Parakou : un spécialiste des questions électorales évoque les cas de figure pour la désignation du maire

Bénédicte BANKOLE 19/07/2020 à 20:50

L’invalidation d’un siège des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe) par la Cour suprême à la municipalité de Parakou remet en cause, l’élection du maire Aboubakar Yaya et ses adjoints. Du coup, la reprise des élections dans cette commune devient inévitable avec des cas de figure que dresse ici, un spécialiste des questions électorales, Marino Dossouza sur Frisson Radio.

« Considérant la nouvelle configuration du conseil municipal, avec cette décision de la Cour suprême, et compte tenu de la législation électorale en vigueur depuis la nouvelle relecture du code électorale,

Lire aussi : Covid-19 : le département de l’Atlantique bat le record des décès enregistrés

intervenue en juin dernier, deux cas de figures sont désormais possibles pour l’élection du maire et de ses adjoints » a confié Marino Dossouza. « Le premier cas de figure, c’est que deux des grands partis politiques en présence, réussissent à s’entendre à travers la signature d’un accord de gouvernance communale comme c’est dit dans la loi. Ainsi, ils peuvent designer le maire et ses adjoints qui ne seront plus soumis à un vote. Dès lors qu’ils les désignent, ils deviennent respectivement maire et adjoints au maire dans leur rang respectif. Le deuxième cas de figure, c’est que Il y a pas entente pour constituer une nouvelle majorité absolue et dans ce cas, la compétition est ouverte entre les trois partis politiques qui peuvent chacun designer un candidat et les soumettre au vote afin de designer le maire et ses différents adjoints », a-t-il déclaré. En ce qui concerne les chefs d’arrondissement, pour finir, il dira que « leur désignation suit la même procédure et reste dans la même logique ».



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook