Actualité

Pédocriminalité en France : Prof Midiohouan soupçonne les Catholiques du Bénin

L’investigateur 8/10/2021 à 10:55

Sensible après publication du rapport « Sauvé » sur les crimes commis dans l’église catholique en France, le Professeur Guy Ossito Midiohouan du Bénin s’est prononcé et souhaite une enquête du genre au Bénin.

Selon le Professeur Guy Ossito Midiohouan, « les réactions indignées à tous les étages du clergé ne doivent surtout pas être prises pour un signe de résipiscence ».

| Lire aussi : Bénin : les nominations de ce mercredi en Conseil des ministres

En France, les dessous de la pédocriminalité entretenue par l’église ont été révélés à la faveur d’un rapport. Environ 2500 prêtres et autres religieux de l’église catholique de France sont impliqués dans des abus sur plus de 300 milles victimes entre 1950 et 2020, selon le rapport « Sauvé » sur les crimes commis par des religieux catholiques, sur une période donnée, a révélé la pédocriminalité entretenue par l’église.

| Lire aussi : People : 50.000 euros pour une nuit, ce que propose un footballeur français à une star de Secret Story

Cette publication qui est somme toute une honte pour l’église, oblige le professeur béninois Guy Ossito Midiohouan à souhaiter qu’on effectue le même exercice au niveau de l’église béninoise.

| Lire aussi : Assemblée nationale : Nazaire Sado élu au poste de 2è questeur

« Il est désormais clair pour tout le monde que le célibat des prêtres est une vraie Catastrophe pour l’Humanité », indique l’universitaire béninois cité par le site d’information Banouto. « Les réactions indignées à tous les étages du clergé ne doivent surtout pas être prises pour un signe de résipiscence ; elles sont l’expression d’une hypocrisie systémique, fondement des crimes ignominieux révélés aujourd’hui au grand jour. Et ce sont eux qui se veulent les garants de la Morale ! Quel foutu monde que le nôtre ! », estime-t-il.

| Lire aussi : Bénin : les 09 leçons à tirer de la rencontre entre Yayi et Talon, selon le parti de Irenée Agossa

Pour finir, il réclame qu’une telle enquête soit effectuée au niveau de l’église catholique au Bénin. « Je réclame la même enquête sur la pédocriminalité dans l’église chez nous, au Bénin, pour enfin crever cet abcès purulent. L’épiscopat béninois a le devoir impérieux de commanditer cette enquête pour donner la preuve de sa crédibilité, s’il pense qu’il lui en reste encore un petit bout (…) Il est temps de faire évoluer l’Eglise et de la contraindre à s’adapter à notre temps (…) c’est la nouvelle exigence des hommes et des femmes libres et dignes », appelle Midiohouan.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook