Bénin/décentralisation

Porto-Novo : aucun agent n'a été licencié chez le maire Charlemagne Yankoty, selon un communiqué

L’investigateur 4/09/2020 à 19:06

Le supposé licenciement de 25 agents à la mairie de Porto-Novo continue de faire couler assez d’encre et de salive. A travers un texte que voici, rendu public sur les réseaux sociaux ce vendredi 04 septembre 2020, par le « Service de la Communication - Mairie de Porto-Novo », l’information a été démentie.

Lire le texte qui fait officie de communiqué
Depuis quelques heures, il est en train d’être circulé, sur les réseaux sociaux, un texte dans lequel il est affirmé que le Maire de Porto-Novo, charlemagne N. YANKOTY, a licencié vingt cinq (25) agents occasionnels de la Mairie.
Cette information n’est pas du tout vérifiée.
Qu’en est-il en réalité ?
Le mercredi, 02 septembre 2020, suite à leur demande, le Maire a reçu en audience les gardiens de jour et de nuit exerçant dans différentes structures de la Mairie.
Le problème qu’ils étaient venus poser au Maire est celui qui concerne leur situation administrative.

Lire aussi : Adja-Ouèrè : un accord de gouvernance entre l’Up et le Br pour gérer cette commune

En effet depuis de nombreux mois, ces gardiens de jour et de nuit ne perçoivent plus aucun émolument.
Ils étaient alors venus pour solliciter du Maire que la nouvelle équipe dirigeante de la ville se penche sur leur problème afin d’y trouver une solution au plus vite.
Répondant à leur préoccupation, la première autorité de la ville, après s’être mieux imprégné du problème, a été assez clair en n’usant pas de faux fuyants.
En effet, le Maire Charlemagne N. YANKOTY leur a expliqué que, vu les exigences liées à un Message-Radio de février 2018 émanant du Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale suspendant tout recrutement d’agent par les Mairies, et cela jusqu’à nouvel ordre, il ne lui est pas possible, pour le moment, de faire des recrutements. Le faisant, le nouveau Conseil Municipal se mettrait en marge de la prescription ministérielle.

Lire aussi : Couffo : des plateaux d’œufs détruits à Djakotomey par la direction de l’élevage

Cependant, très sensible à leur situation, il a tout de même exploré avec eux des pistes de solution en vue d’une possible reconversion. Il leur a promis de faire pour cela des négociations avec des institutions capables d’aider la Mairie dans ce sens.
En tout état de cause, aucun acte n’a été pris par le Maire Charlemagne N. YANKOTY pour licencier quelque agent exerçant à la Mairie de Porto-Novo.

Service de la Communication - Mairie de Porto-Novo




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook