Bénin

Présidentielle 2021 : l'article du nouveau code électoral que redoute la société civile

L’investigateur 22/01/2021 à 08:55

Toute élection présidentielle au Bénin, depuis l’évènement de la démocratie devient plus qu’un enjeu. Et cela se passe souvent à une période jugée sensible qui fait exhumer les senteurs de la précarité de la paix que la société civile veut à tout prix, sauvegarder.

Et, la présidentielle d’avril prochain n’échappera pas à la règle. La peur au ventre, la société civile souhaite tel un gardien du temple, que la paix et la cohésion nationales soient préservées au Bénin. Seulement, à l’aune du nouveau code électorale et de la révision de la constitution, ses vœux ont été contrariés par la volonté des députés réformateurs qui ont changé la donne.

Lire aussi : Bénin  : Les Démocrates craignent d’être trahis par des membres qui négocient le parrainage

Cependant, Elle continue d’en appeler à la retenue de la classe politique. C’est le cas de Social Watch qui était devant la presse ce jeudi 21 janvier 2021. Pour la présidente Blanche Sonon, les acteurs à tous les niveaux doivent faire un minimum de concession pour faire de cette élection, une « fête de la démocratie ». Mais, ce qui fait plus redouter est cet article du nouveau code électoral ; l’article 132 alinéa 9 du Code électoral du 15 novembre 2019, « nul ne peut être candidat aux fonctions de président de la République ou de vice-président de la République s’il n’est dûment parrainé par un nombre de députés et/ou de maires correspondant à au moins 10% de l’ensemble des députés et des maires ».

Lire aussi : Deuil  : Augustin Boton, ex-coordonateur UP à Porto-Novo s’en est allé

Ainsi, les candidats à l’élection présidentielle d’avril 2021 devront bien se faire parrainer par au moins, 16 députés ou maires.

A dire vrai, le débat autour de l’élection du 11 avril prochain trouve son ferment dans le vote de cet article. Même le fichier électoral préoccupe moins. Alors, le verrou sera-t-il sauté comme l’exigent les opposants ? Un gros mystère.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook