Bénin

Sexe-médias : voici la réaction de l’Amicale des Femmes de l'ORTB

L’investigateur 5/05/2020 à 09:49

A travers un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, l’Amicale des femmes de l’Ortb (AF/ORTB) rompt le silence. Ceci pour fustiger le comportement de l’un de ses membres, Angela Kpéidja, parce qu’elle estime n’avoir jamais été saisie d’une quelconque plainte concernant le harcèlement ou viol de l’un de ses membres.

COMMUNIQUE

C’est avec une grande tristesse que l’Amicale des femmes de l’ORTB (AF/ORTB) a appris sur les réseaux sociaux, une dénonciation de viol et harcèlement moral et sexuel d’une collègue membre de l’Amicale.
C’est le rôle de l’Amicale de soutenir ses membres et le personnel féminin en général pendant des moments de réjouissances mais surtout de peines et de multiples épreuves. Cependant, l’Amicale se désole de n’avoir a aucun moment été officiellement saisie de quelque cas ou plainte de cette nature. Autrement, notre creuset aurait conseillé des voies plus indiquées pour éviter tout amalgame et toute confusion suscités par l’utilisation des réseaux sociaux.

Lire aussi : Ligue 1 : Aulas menace de traduire Eyraud en justice pour diffamation

La preuve, tout le monde en parle, en rajoute, tronque, toutes choses qui pourraient se retourner contre la collègue et tout l’Office.
A l’étape actuelle des choses, n’ayant pas plus d’information, nous invitons notre collègue à garder le moral haut, à saisir les voies officielles pour laver son honneur et celui de la femme de l’ORTB. L’Amicale reste disponible pour l’accompagner si elle le juge nécessaire.

Lire aussi : Sexe-médias : le Syntrab-Ortb approuve le courage de Angela Kpéidja. Lire son communiqué

Nous invitons toutes les femmes de l’ortb à la sérénité et rassurons tous ceux qui de près ou de loin se sont intéressés à ce dossier de ce que l’ORTB n’est pas la poubelle que des internautes mal intentionnés essaient de faire croire. Ce faisant, ces derniers portent atteinte à la dignité de toutes ces mères et jeunes dames de l’Office. Sachons raison gardée en pareille circonstance. Restons fortes, dignes et professionnelles.

Ensemble, plus fortes !

Vive l’Amicale des femmes de l’ortb,

Vive la femme des médias,

Vive l’ORTB.

Cotonou le 4 Mai 2020

La présidente

Catherine TAWES



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook