Bénin

Talon : une affiche du président suscite des commentaires sur les réseaux sociaux

L’investigateur 21/12/2020 à 13:12

Remonté contre le culte de la personnalité, le chef de l’Etat, Patrice Talon l’avait exprimé dès son arrivée au pouvoir. Malgré son opposition à cette grande admiration empreinte de vénération, certains de ses partisans ne comprennent pas et l’une des récentes affiches à son effigie, publiée sur les réseaux sociaux, suscite des commentaires.

En effet, il s’agit d’une photo à l’effigie de Patrice Talon, postée par le journaliste de l’Office de Radio et Télévision du Bénin (ORTB), Déo Gratias Kindoho sur sa page facebok.

Ce dernier a non seulement posté cette affiche, mais aussi a laissé un commentaire en bas. « Il faut tout faire pour qu’il se recroie populaire. Il ne reste plus que le communiqué de Koupaki et la comédie sera intégrale », a commenté le journaliste. Un commentaire qui a suscité d’autres réactions.

Lire aussi : Coronavirus au Bénin : de nouveaux cas confirmés (officiel)

« L’auto satisfaction de leur soit disant réalisation va les perdre », a ajouté Rissikatou Moustapha. Et à l’autre journaliste de l’ORTB, Francine Taniféani de s’interroger : « Il avait dit ne pas aimer le culte de la personnalité non ? »
Dans l’ensemble, chaque internaute y est allé de son commentaire pour démontrer que le chef de l’Etat, opposé au départ au culte de la personnalité, en a finalement pris goût.

« Francine Taniféani, il dormait quand il disait ça... Si je ne le connaissais pas, je dirai qu’il a été contaminé... Mais c’est lui même le commandant en chef », a laissé en commentaire, Mauriac Azoua.

Pour ironiser, Gilbert Djegui dira que Patrice Talon est « Tout au moins populaire à la télé ». A sont tour, Mounir Issifou ajoute qu’il n’y a « Aucune différence entre cette affiche et la statue gonflable de YAYI.... »

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Maurice Kakou Guikahué évacué à Paris pour malaise cardiaque

Contrairement aux différentes réactions, Tom Jesudor, un pseudonyme sans doute étonné des interventions, se pose une question. « Je n’arrive toujours pas à cerner ton rôle et celui du professeur #Aïvo dans la réélection de Patrice Talon », a-t-il dit à Déo Gratias Kindoho.

« Tom Jesudor Je relève l’ubuesque et l’arbitraire de discours et d’actes que je juge grostesques ou insensés. Comme je le fais depuis 2007. Je ne me donne aucun rôle dans la réélection de qui que ce soit. Talon est candidat ? », a répliqué Déo Gratias Kindoho.

L’un dans l’autre, cette effigie postée au carrefour de la place du Souvenir et sur laquelle il y a la photo du chef de l’Etat et un message à savoir : « Adanmacyo Patrice talon », c’est-à-dire, « ne baisse pas les bras, Patrice Talon », suscite assez de commentaires et relance le débat sur le culte de la personnalité.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook